Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

En famille

Education des enfants : comment leur parler de l’actualité ?

A la télévision ou sur Internet, les enfants sont exposés aux contenus choquants des actualités. Comment les protéger et les aider à décrypter ces informations destinées aux adultes ?

 

Eviter les journaux télévisés pour les plus jeunes

“La télévision, c'est mieux quand on en parle”, insiste le Conseil supérieur de l'audiovisuel dans ses campagnes dédiées à la protection des plus jeunes. Le message vaut en particulier pour les flashs info ou les actualités de 13h et 20h, qui représentent… 43 des 100 programmes les plus regardés par les 4-10 ans !

“Le journal télévisé est conçu pour les adultes. Certaines images mobilisent des émotions que les enfants ne sont pas encore capables de digérer”, note le psychiatre Claude Allard.

Avant 7-8 ans, mieux vaut dont éviter d'y confronter les enfants. Passé cet âge, si on leur permet de le regarder, il est essentiel de rester auprès d'eux pour évaluer leurs réactions, répondre à leurs questions, les aider à identifier ce qui les a étonnés, intrigués, inquiétés…

Donner des points de repère aux enfants

Compte tenu du rythme et de la complexité des actualités, l'une des priorités consiste d'ailleurs à remettre les événements en perspective.

“La plupart des journaux télévisés sont factuels et jouent sur le registre émotionnel, sans inscrire les sujets dans leur contexte, notamment historique”, constate Christian Gautellier, directeur du département “Enfants, écrans, jeunes et médias” des Ceméa (Centres d'entraînement aux méthodes d'éducation active).

Sans se lancer dans des exposés de géopolitique, les parents peuvent déjà fixer des points de repère basiques, mais fort utiles pour recadrer les nouvelles qui défilent : situer un pays, une ville, rappeler une date, signaler les enchaînements d'archives ou d'interviews récentes dans des sujets, etc.

Un moyen de parer aux risques de “télescopage” entre le présent et “tout ce qui s'agite sur l'écran”, analyse Claude Allard. “C'est à partir de 7-8 ans seulement que sont acquises les notions d'espace et de temps. L'enfant vit dans l'instant et pense que l'information qu'il perçoit se passe là où il se trouve.”

Et le psychiatre de citer la réaction d'un petit garçon de 6 ans et demi qui avait entendu parler de l'occupation d'une école à Neuilly. Vivant dans l'Essonne, il pensait que le drame s'était déroulé dans une école voisine de la sienne. “Il savait le ‘maintenant’, mais ne réalisait pas les 50 km de distance.”

Expliquer l’actualité pour former des citoyens actifs

Comme l'estime Florence Thinard, coauteur de l'ouvrage Les 1000 mots de l'info, s'il importe de dire les émotions, du côté des parents, comme des enfants, il ne faut pas s'arrêter à ce stade : “Il n'y a rien de pire que d'être impuissant devant les malheurs du monde. Mais face à l'actualité, on peut être lucide, réfléchir, prendre position… Se prononcer pour ou contre, cela nourrit une aptitude à être acteur.”

Jusqu'où aller dans les explications ? Il s'agit en effet de donner des clés d'analyse aux plus jeunes, sans non plus soulever d'autres motifs de panique. “Tout en précisant le sens des mots, à chaque étape on doit s'assurer que l'auditoire suit bien”, poursuit la journaliste et écrivain.

D'autre part, si des enfants affirment d'emblée tout savoir de telle ou telle actualité, Claude Allard conseille de ne pas tenir cela pour acquis ! Derrière leurs mines décidées, il y a peut-être des malentendus à dissiper.

 

Le 31 août 2011 Aurélie Djavadi

Je m'inscris à la newsletter bimensuelle, c'est gratuit ! Voir un exemple

Parler d’actualité aux enfants : des ressources pour les parents

• Sur son site consacré à la protection des mineurs, le Conseil supérieur de l'audiovisuel propose des avis d'experts et des conseils pour réguler l'usage du petit écran en fonction de l'âge des enfants et connaître les programmes les plus adaptés. Les repères à retenir : pas d'écran avant 3 ans. Avant 8 ans, seuls les programmes jeunesse conviennent.

 

• Si le Conseil supérieur de l'audiovisuel propose une signalétique pour guider les familles dans le choix des programmes, il n'existe en revanche ni régulation ni classements pour se repérer sur Internet. Or, les enfants s'y aventurent de plus en plus jeunes et y passent de plus en plus de temps.

 

Le site Internet sans crainte donnera aux parents de nombreux points de repère.

 

• Au Canada, le réseau Education-Médias édite des fiches pour les parents. Vous pouvez consulter

Comment discuter de l'actualité avec les enfants

Comment éviter que les jeunes soient bouleversés par la couverture médiatique de guerres ou de catastrophes.

 

• Sur Capcanal, la webTV de l'éducation, voir le documentaire et le débat :

Des nouvelles du monde : l'enfant et l'actualité

1Jour1actu!, le site d'information des 7/13 ans

 1jour1actu ! Le site d'information des 7/13 ans  

1jour1actu.com est un site gratuit d’informations pour les 7-13 ans. Ses journalistes, spécialisés dans la presse pour enfant, publient tous les jours une actualité détaillée.

 

Découvrir le site 1Jour1actu

 

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

987