Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Enfants

Enfants et actualités : comment les protéger ?

Nos enfants sont confrontés à des informations violentes… qu’on le veuille ou non ! Comment réagissent-ils ? Que faire pour les aider à ne pas subir ces images et ces propos très durs ? Nos conseils.

 

Arrêtons de croire qu’ils n’entendent pas…

Les enfants reçoivent énormément d'informations par de multiples sources : télévision, radio, internet… sans compter l'entourage. Arrêtons de croire qu'ils n'entendent pas, ou n'écoutent pas, parce que ce ne sont pas des sujets pour eux ! Ils écoutent tout, implicitement.

Les informations vont d'abord les atteindre brutalement dans leur corps, comme l'explique le psychiatre Serge Tisseron : ce sont des sensations qui se mettent à circuler en eux et dont les enfants ne sont pas toujours conscients. “On pense à tort que l'enfant aurait une raison qui le guide, souligne Pierre Yves Goriaux, thérapeute. Mais il est d'abord affecté émotionnellement. S'il n'y a pas d'échanges avec l'entourage devant la télé, pas de recul, l'enfant subit tout ce qu'il voit ou entend.”

Ne laissons pas les enfants seuls face aux infos

“Quand un enfant reçoit une info, il la recrée autant qu'il l'entend, poursuit Pierre-Yves Goriaux. A partir des faits, mais aussi de sa sensibilité, de son imaginaire, de sa propre histoire ou de sa capacité à comprendre les mots.” D'où l'importance de ne pas le laisser seul face au flot des informations.

Un enfant essaie aussi de trouver autour de lui des modèles, pour calquer sa réaction, remarque Pierre-Yves Goriaux. Il s'inquiète ou s'affole comme les parents ou les grands-parents, il ‘ignore’ l'info comme le grand frère ado… Au fond de lui, il peut être étonné que l'entourage ne soit pas ému, étonné ou révolté, mais il n'est pas forcément capable de le dire.”

Protégeons-les des images violentes

Les enfants de 8-10 ans sont capables de se représenter des morts, des enfants sans maison, des gens malheureux. “Ce qui choque en revanche, précise Pierre-Yves Goriaux, c'est l'irruption brutale d'images rapides. L'enfant est en train de manger par exemple, il ne sait pas quoi faire de ce qu'il voit.” Souvenez-vous du 11 septembre : il faut du temps pour se remettre d'images auxquelles on ne s'attend pas.

“On pense aux informations, ajoute Pierre-Yves Goriaux, mais certaines émissions à la télévision, où l'on s'insulte par exemple, font violence. Les enfants ne retiennent pas le fond, mais la manière dont les adultes se comportent. Certains médias accentuent le choc, l'émotion. Moins nombreux sont ceux qui proposent distance et analyse.”

 

Le 2 mars 2010 Sophie Coucharrière

Je m'inscris à la newsletter bimensuelle, c'est gratuit ! Voir un exemple

Le blog de Lulu, pour les enfants de 7 à 11 ans

“Lulu”, l’héroïne préférée des 7-11 ans à retrouver dans Astrapi tous les quinze jours

Lulu est une petite fille de neuf ans, héroïne d’une bande dessinée du magazine Astrapi. La rédaction du journal anime un blog en son nom. Chacune des questions auxquelles Lulu est confrontée dans la BD est proposée aux jeunes lecteurs du magazine qui peuvent raconter leurs propres expériences, se confier, donner des conseils et proposer leurs idées. Lulu leur répond.



Ce blog est modéré par la rédaction d'Astrapi qui veille rigoureusement à la qualité des échanges.



Pour le consulter : le blog du Lulu

Pour aller plus loin

A propos de Pierre-Yves Goriaux

Pierre-Yves Goriaux est directeur-adjoint de l'Institut français de Gestalt thérapie, psychomotricien diplômé d'Etat et Gestalt-thérapeute. Installé à Poitiers, il intervient aussi dans le champs social et éducatif.

A lire


Faut-il interdire les écrans aux enfants ?, de Bernard Stiegler et Serge Tisseron, éditions Mordicus, 9,90 €.

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

588