Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Ecole primaire

Redoublement : pourquoi les enseignants le proposent-ils ?

Un redoublement en primaire peut-il être une chance pour un élève en difficulté ? Si les études montrent plutôt le contraire, il est encore proposé pour certains enfants. Dans quels cas accepter ? Comment refuser ? Nos conseils.

 

Face aux difficultés scolaires, priorité aux aides individualisées

Une proposition de redoublement ne tombe pas au troisième trimestre sans des signes avant-coureurs. Durant l'année, dès qu'une difficulté entrave les apprentissages fondamentaux d'un élève, l'enseignant met en place un suivi adapté, dit “programme personnalisé de réussite éducative”.

“Ce contrat, établi avec les parents, détermine les points spécifiques sur lesquels on va travailler et les objectifs à atteindre”, explique Sylvie Marchand, directrice de l'école Les Condamines (78). Alertée des problèmes rencontrés par son enfant, la famille est invitée à faire le point régulièrement avec le professeur de la classe.

Si les écueils résistent, alors le redoublement s'inscrit parmi les options à étudier en fin d'année, sachant qu'il s'agit d'un recours “ultime” et “tout à fait exceptionnel” selon les textes officiels.

Lire la circulaire définissant les programmes personnalisés de réussite éducative

Le redoublement est “tout à fait exceptionnel”, rappelle la circulaire de préparation de la rentrée 2010 

Des propositions au cas par cas

Impossible d'indiquer des critères types débouchant sur un redoublement. “C'est une question qui s'étudie au cas par cas”, insiste Ostiane Mathon, professeur à l'école Saint-Louis-du-Montcalm (75). Il s'agit de considérer la situation de l'enfant sous différentes facettes, sans se cantonner à un point de vue purement scolaire.

“Certains éléments n'apparaissent pas sur un bulletin, rappelle Francine Corman, qui représente au niveau européen l'Association française des psychologues de l'Education nationale. On va évaluer la motivation de l'enfant, sa maturité, son autonomie, et l'étendue de ses difficultés.” En effet, les circonstances changent du tout au tout si l'enfant bute sur quelques compétences précises ou peine dans l'ensemble des matières.

Le redoublement : une décision concertée

Un redoublement ne se discute pas seulement entre l'enseignant, l'élève et sa famille. Il se décide de manière collégiale, en conseil de cycle”, souligne Ostiane Mathon. Concernant un maintien en CM2, par exemple, les maîtres de CE2, CM1 et CM2 dialogueront ensemble, ce qui permet à tous ceux qui ont connu l'enfant de donner un avis.

Autant que possible, l'équipe éducative s'efforce de croiser les regards. “Notre inspectrice organise des réunions au sujet des redoublements, ce qui nous permet de bénéficier de vues extérieures. Nous pouvons aussi solliciter la psychologue scolaire”, note Sylvie Marchand.

Quant aux parents, Francine Corman leur conseille aussi de prendre le temps de la réflexion avant de valider ce type de proposition et de rencontrer plusieurs fois les professeurs.

 

Le 1 juillet 2011 Aurélie Djavadi

Je m'inscris à la newsletter bimensuelle, c'est gratuit ! Voir un exemple

Pour ou contre le redoublement précoce ?

Dans un rapport de la Cour des Comptes paru en mai 2010, il est apparu que la proportion d'élèves en retard d'un an en fin de primaire est passée de 52 % en 1960 à 19 % en 2000.

Il n'empêche que la France reste parmi les pays européens ayant le plus recours au redoublement, avec 17,8 % de redoublants en élémentaire, selon l'étude Eurydice de la Commission européenne. Publiée en février 2011, cette dernière note que certains pays n'y ont pratiquement pas recours, malgré une réglementation similaire.

L'enjeu préconisé suite à cet état des lieux : mettre en place “une autre approche de la gestion des difficultés d'apprentissage des élèves”.

Pour aller plus loin, visionner l'émission de CapCanal : Le redoublement en questions ?

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

883