Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Ecole primaire

Bien apprendre à l’école et s’entraîner à la maison !

Il n’est pas toujours facile pour les parents de se repérer dans les programmes scolaires et de savoir comment son jeune enfant doit travailler à la maison. Et de quelle façon l’aider à progresser… Entretien avec Malicia Mai-Van-Can, rédactrice en chef des magazines d’accompagnement scolaire Champions. 

 

Qu’apprennent les enfants à l’école élémentaire ?

Malicia Mai-Van-Can : en CP-CE1, l'enfant apprend à devenir un élève ; notamment en respectant certaines règles comme lever le doigt, rester en place… Plus encore qu'à la maternelle, il se socialise par le savoir. C'est le cycle des apprentissages fondamentaux : la lecture, l'écriture et le calcul sont les priorités.

En CE2, l'élève approfondit ces apprentissages : la “découverte du monde” devient une matière à part entière comme l'histoire ou la géographie. En lecture, il entre dans une phase de compréhension fine, et découvre différents genres de textes. On attend aussi de lui plus d'autonomie. Il doit, par exemple, être capable de faire son cartable seul, d'utiliser son cahier de textes ou de chercher des mots dans le dictionnaire…

Comment apprennent-ils et comment peut-on les aider à la maison ?

M. M.-V.-C. : pour apprendre, il faut répéter, s'entraîner, mais il faut aussi avoir envie ! La relation qu'ont les jeunes enfants à l'école est affective, ils sont très attachés à leurs copains, mais aussi à leur maîtresse, leur classe…

Les magazines Champions sont un support qui renforce le lien entre l'école, la maison et les parents. Leur principe est d'alterner des pages découverte sur des thématiques au programme (l'électricité, les pharaons, les transports…) et des pages d'entraînement. Chaque rubrique est connectée à l'univers quotidien de l'enfant et de l'école, et suit ses progrès sur l'année. Le ton humoristique du magazine contribue à entretenir le lien affectif.

Un magazine d’accompagnement scolaire ne représente-t-il pas un supplément de travail ?

M. M.-V.-C. : J'ai conscience que les journées de nos enfants sont surchargées. Et il n'est pas question de les forcer ! Ils choisissent d'eux-mêmes leur moment (les mercredis, les vacances scolaires…) et ne sont pas obligés de tout finir, ils peuvent y revenir quelques mois plus tard, quand la notion a été abordée en classe…

Il est surprenant de voir que ce sont les enfants, qui demandent ce magazine à leurs parents : pour beaucoup d'entre eux, l'école est un centre d'intérêt fort. Nos lecteurs ne sont pas forcément des premiers de la classe, et ils se sentent valorisés, reconnus. Ils sont encouragés à s'exprimer. C'est aussi un journal de bord, qu'ils peuvent rouvrir des années plus tard.

 

Le 2 août 2010 Propos recueillis par Léa Vilmer. Illustration Laurent Audouin

Je m'inscris à la newsletter bimensuelle, c'est gratuit ! Voir un exemple

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

722