Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Enfants

Pourquoi les tout-petits mordent-ils ?

Votre enfant a été mordu à la crèche par un autre tout-petit… ou a laissé l’empreinte de ses dents sur un de ses camarades ? Que signifient ces morsures ? Faut-il s’en inquiéter et comment réagir ? Les conseils de Marie Léonard-Mallaval, psychologue clinicienne.

 

Pourquoi les tout-petits mordent-ils ?

La bouche est un instrument de connaissance, le premier “outil” opérationnel du bébé. Il lui permet d'explorer le monde en goûtant, en mangeant et… en mordant ce qui se trouve à sa portée. Dans un premier temps, il ne faut donc pas considérer la morsure comme une action empreinte d'agressivité, mais plutôt comme un moyen de connaître et d'entrer en contact avec son environnement, que ce soit de la nourriture, des objets ou des personnes.

Par exemple, si le tout-petit se dirige vers quelque chose et qu'un autre enfant se trouve sur son passage, il peut tout à fait le mordre, le bousculer… Par ce biais, il provoque une interaction qui lui permet de prendre conscience de son existence et de celle de l'autre. Il n'agit pas pour autant avec la volonté de nuire ou de faire mal. C'est simplement un moyen naturel de découvrir pour se construire et grandir.

A quel âge l’enfant remarque-t-on ce phénomène de morsure ?

Le bébé se sert de sa bouche de manière innée, et ce, dès sa naissance. Ensuite, les premières dents pointent. Les morsures apparaissent en général entre l'acquisition de la marche et l'acquisition du langage. À la crèche, cela correspond à ce que l'on appelle le groupe des “moyens”. Les enfants ne sont plus des bébés car, en marchant, ils acquièrent la maîtrise de leur corps et de la motricité. Mais ce ne sont pas encore des “grands” qui peuvent utiliser le langage pour dire ce qu'ils veulent ou ce qu'ils ne veulent pas. D'où, parfois, une certaine frustration ou une angoisse, qui peuvent notamment s'exprimer par la morsure en réaction à une interdiction, une incompréhension, une agression…

Il faut également garder à l'esprit qu'à cet âge le tout-petit se construit beaucoup par identification et par imitation. Pour cette raison, il est parfaitement absurde de mordre un enfant pour lui apprendre à ne pas mordre, car il va imiter l'adulte. Autre exemple : si le grand frère ou la grande sœur a un comportement agressif, l'enfant peut avoir tendance à reproduire ces gestes pour lui ressembler. Mais, en règle générale, les morsures disparaissent avec l'apparition du langage.

 

Le 21 février 2014 Marie Léonard-Mallaval (avril 2010) - Propos recueillis par Delphine Soury

Mordre…

par amour : l'enfant utilise sa bouche comme outil du plaisir, pour ingurgiter la nourriture qu'il apprécie. Ne dit-on pas “mordre la vie à pleines dents” ?

par hostilité : l'enfant utilise ses dents pour marquer, dans tous les sens du terme, sa désapprobation. Ne dit-on pas “avoir une dent contre quelqu'un” ?

par douleur : lorsque les premières dents apparaissent, le bébé va se servir d'un anneau de dentition, du rebord de son lit et de tout ce qui lui tombe sous la… dent, pour calmer la douleur de ses gencives.

La crèche rime-t-elle avec agressivité ?

Pour la psychologue clinicienne, Marie Léonard-Mallaval, la crèche est un lieu plein de richesses où l'on fait en sorte d'apporter une attention individualisée aux enfants. Si elle est bien gérée, elle n'occasionne pas plus de situations aboutissant à des actes agressifs que d'autres environnements.

Si le tout-petit commet des actes agressifs, c'est en réaction à des difficultés ou à des angoisses. Il convient alors de bien observer ce qui peut entraîner ce comportement pour mieux le résoudre sereinement.

Marie Léonard-Mallaval est l'auteure de Ça mord à la crèche aux éditions Érès, coll. 1001 BB, 10 €. 

Vos commentaires

Bien

Bulle Partager vos questions et réactions

signaler un abus signaler un abus

27/04/2010 - ,

Article très intéressant

Masquer

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

631