Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

En famille

Quand je serai grand je serai... Entretien avec le sociologue François de Singly

Quand je serai grand je serai... Quel enfant n'a jamais prononcé cette petite phrase anodine qui semble, dans sa bouche, se transformer en formule magique ? Quel en est le véritable sens : exprime-t-elle un simple rêve ou traduit-elle un réel désir de grandir ? Le Regard de François de Singly, sociologue.

 

Comment un enfant, entre 5 et 7 ans, conçoit-il la notion d'avenir ?

F. de S. : Pour un si jeune enfant, la notion d'avenir est imprécise, le futur revêt un caractère imaginaire et sa conception est en perpétuelle évolution. Elle va se préciser au fil des grandes étapes de l'apprentissage scolaire et de la vie sociale.

Avoir un métier, qu'est-ce que cela signifie pour un enfant ?

F. de S. : L'enfant a une image totalement fantasmée d'un métier. Il ne s'imagine que très rarement au travail. Il peut vouloir devenir pêcheur car, en vacances, il a vu les bateaux de pêche rentrer au port. Ce métier a pour lui une réalité immédiate : grâce au pêcheur, il peut manger du poisson. Pour un enfant, un métier n'a de substance que dans la mesure où
il affecte son quotidien.

Les enfants d'aujourd'hui rêvent-ils des mêmes métiers que ceux de leurs parents ?

F. de S. : L'éducation de l'enfant se fait désormais moins en fonction d'un objectif et prend en compte ses capacités réelles. Il n'est plus élevé de la même manière que ses parents, et ses rêves sont nécessairement de nature différente.

Justement, quels sont les métiers les plus plébiscités par les enfants ?

F. de S. : L'enfant ne se projette pas vraiment dans un avenir professionnel. Il s'imagine dans d'autres univers qui lui sont accessibles. Quand un enfant déclare : « Quand je serai grand, je serai policier ! », cela signifie qu'il se sent policier dès à présent. Il vit avec l'image idéale qu'il se fait du policier.

Se projeter dans l'avenir est-il important pour un enfant ?

F. de S. : Le plus important pour un enfant est de vivre un présent riche et satisfaisant. C'est de cette manière qu'il se construira un avenir heureux. Les fantasmes professionnels ne l'aident pas concrètement à se découvrir et à s'affirmer. L'essentiel est qu'un enfant fasse un certain nombre d'expérimentations, qu'il pratique divers sports et activités artistiques. C'est à travers ces différents choix qu'il va peu à peu développer sa propre identité.

Quel est le rôle des parents ?

F. de S. : Les parents sont là pour guider leur enfant dans la recherche de son identité. Pour cela, il faut l'aider à choisir des activités qui vont lui apprendre les règles de la vie
en société. Par ailleurs, entendre ses parents évoquer leurs problèmes professionnels n'est pas nécessairement négatif pour l'enfant, cela insère une dimension de réalité supplémentaire dans son univers. Mais attention, l'enfant doit se sentir en sécurité pour grandir harmonieusement.

 

Le 22 mars 2010 Entretien avec François de Singly, sociologue, propos recueillis par Nathalie Michel. Illustration Jacques Azam.

Je m'inscris à la newsletter bimensuelle, c'est gratuit ! Voir un exemple

À propos de François de Singly...

Enfants adultes

L'enfant occupe aujourd'hui une nouvelle place dans notre société : il n'est pas encore un adulte, mais possède déjà des droits et des devoirs. Un livre qui permet de faire le point sur ces évolutions, légitimes ou contestables.

Enfants adultes, François de Singly, Universalis, 12,50 €.

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

619