Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Lycée

Que faire s’il a raté son bac ?

Chaque année, environ 20 % des lycéens échouent au bac. Si c’est le cas de votre enfant, encouragez-le à se réinscrire au lycée, pour recommencer l’année prochaine, ou à poursuivre ses études en préparant un autre diplôme. Il peut aussi tenter les concours de la Fonction publique. Petit mémo des différentes possibilités qui lui sont offertes.

 

Redoubler pour repasser son bac

S'il s'agit de son premier échec au bac, refaire une année de terminale est la meilleure solution pour votre enfant. Dès l'annonce des résultats, il peut s'adresser au secrétariat de son établissement.

L'inscription n'est pas automatique
et il n'est pas évident que son lycée lui réserve une place pour la rentrée suivante. Si l'inscription est refusée, ou s'il souhaite changer d'établissement pour repartir du bon pied, il peut démarcher les lycées voisins.

S’inscrire au bac en candidat libre

Si votre lycéen décide de s'inscrire au bac en candidat libre, il repassera uniquement les épreuves où il a eu des difficultés, car il peut conserver le bénéfice de ses notes égales ou supérieures à 10/20. Mais, pour réussir, il doit être extrêmement motivé car il sera seul pour travailler.

Le Centre national d'enseignement à distance propose une préparation qui pourra le guider pendant l'année. Renseignements sur le site du Cned.
Certaines mairies dispensent des cours du soir. Renseignez-vous.

Préparer une capacité en droit

La capacité en droit, préparée dans les facs de droit en cours du soir ou à distance, mais aussi au Centre national d’enseignement à distance (Cned), apporte une formation de base dans le secteur juridique. Mais attention, on compte 80 % d’échec la première année.

Ensuite, il pourra tenter de rejoindre un cursus du supérieur : 1re année de droit, 1re année du DUT carrières juridiques ou du DUT gestion des entreprises et des administrations (GEA), etc. Il peut aussi présenter les concours (catégorie B) de la fonction publique.

Poursuivre ses études dans une école privée spécialisée

De nombreuses écoles (publiques ou privées) sont accessibles aux non-bacheliers : écoles d’art, d’hôtellerie et de restauration, de comptabilité, de commerce, d’immobilier, etc.

Attention, leur qualité est très variable,
et nécessite de prendre plusieurs critères en compte : frais de scolarité, corps enseignant, équipements, locaux, reconnaissance du diplôme ou de l'école. Il est important de vérifier que le diplôme soit visé par l’Etat ou que la formation soit reconnue.

Tenter les concours de la Fonction publique

Il peut aussi préparer les concours de catégorie C de la Fonction publique pour occuper des postes d'agents administratifs ou techniques dans les secteurs des finances, de la santé (aide-soignant, auxiliaire de puériculture, aide laboratoire, etc.), social (agent social qualifié, adjoint d’animation, etc.)…

Il faut savoir néanmoins qu'il sera en compétition avec des bacheliers, des bac + 2, voire des plus diplômés.

Préparer un BTS

Le BTS est un diplôme national qui se prépare en deux ans. Il compte un grand nombre de spécialisations (audiovisuel, tourisme, industrie…). Certains établissements (principalement privés) préparent aux BTS sans exiger le bac.

Renseignez-vous sur les tarifs de scolarité et sur les taux de réussite, très variables, avant toute inscription.

 

Le 15 juillet 2009 Sandrine Pouverreau, pour Phosphore.com

Phosphore et Okapi : les experts sur Europe 1


Le jeudi 27 août, les rédactions des magazines Okapi et Phosphore se mobilisent sur l'antenne d'Europe 1 !

Toute la journée, de 8h à 19h, leurs journalistes seront les “EXPERTS Europe 1” et répondront en direct aux questions des auditeurs sur la rentrée des classes.

Dès le lendemain, vous pourrez retrouver ces questions et ces réponses sur le site Europe1.fr

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

392