Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Enfants

Pourquoi la tendresse aide-t-elle à grandir ?

Dès sa naissance, le bébé perçoit la douceur des gestes qui lui sont prodigués par ses parents. Si la tendresse est au rendez-vous, et ce dans les moments les plus quotidiens, l'enfant va pouvoir se développer dans les meilleures conditions et commencer à élaborer petit à petit sa pensée.

 

Les tout premiers gestes tendres rappellent des souvenirs perdus

La douceur de l’accueil dont il est l’objet est une des premières choses qu’un bébé perçoit. Porté dans les bras, posé sur le cœur de sa maman, ces gestes tendres évoquent en lui des souvenirs perdus. De cette façon, il retrouve la situation d’apesanteur qu’il vivait in utero. De même, au sein de sa mère, il retrouve la chaleur et l’humidité de sa vie anténatale.

La rencontre bébé-maman devient possible

La tendresse d’une maman, prête à inventer une relation unique, se manifeste aussi par son attitude globale d’hyper-attention: l’oreille tendue, les yeux brillants… Cette émotion à fleur de peau, et en même temps pleine de retenue, est directement branchée sur celle de son bébé.

 

Quand il rencontre cette tendresse authentique, le regard du bébé s’allume, comme une confirmation de “Chouette, j’arrive chez les humains !” Le tout-petit peut alors s’ouvrir à une dimension relationnelle, et la rencontre devient possible. De même, confiants et disponibles, mère et enfant libèrent leur esprit. Le bébé commence alors à élaborer sa pensée.

Une maman qui a reçu de son bébé la confirmation de cette tendresse est capable de supporter des tas de choses de ce bébé-là ! Une aide précieuse pour développer ses talents d’intuition et de compréhension.

La tendresse du papa se manifeste un peu plus tard

La tendresse d’un papa ne s’exprime pas de la même façon que celle d’une maman. Le père découvre vraiment son bébé quand il naît, il est dans le présent et dans l’avenir. Il imagine déjà ce qu’il voudrait faire avec lui plus tard. Comme ce papa que j’ai vu apporter à son fils, le lendemain de sa naissance, un ballon de foot !

Le quotidien est une occasion d’échanges avec un tout-petit

C'est dans les actes ordinaires de la vie : lors des changes de couches, de la toilette, ou quand on lui donne à manger, que s’échange essentiellement la tendresse avec un tout-petit. Alors profitons de ces rencontres, qui ne sont pas que des problèmes techniques à résoudre !

 

Le 6 juillet 2008 Maurice Titran et Marie-Hélène Gros

Ses petits bonheurs… à vivre en douceur

• Quand on se quitte, emporter chacun la moitié d'un cœur en papier coupé en deux. Puis fêter les retrouvailles… en reconstituant le cœur !

• Fermer les yeux et deviner qui fait ce câlin tout doux : est-ce la plume, le pinceau, le foulard de soie, le gant de laine… ?

• La douceur, c'est aussi la délicatesse d'une bonne odeur. Une goutte de parfum de temps en temps, quel plaisir ! Et cela participe au bonheur d'attirer la tendresse des autres !

A propos de Maurice Titran

Le docteur Maurice Titran a été directeur du CAMSP (Centre d’action médico-sociale précoce) de Roubaix.

Pour en savoir plus sur son travail auprès des familles, nous vous recommandons la lecture de ces ouvrages :

 

- Un pédiatre au charbon, co-écrit par Maurice Titran et Florence Quille, éd. Buchet-Chastel, 15 € ;

- Vies de famille, une lutte contre l'exclusion, co-écrit par Maurice Titran et Thérèse Potekov, éd. Gallimard, 16 € ;

- Maurice Titran, pédiatre : un rebelle chez les bébés de Murielle Szac, éd. de l'Atelier, 10,67 €.

 

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

21