Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

En famille

Psychologie de l’enfant : pourquoi est-il timide ?

S’adresser à un adulte qu’il ne connaît pas, prendre la parole en classe… sont des situations qui mettent souvent en difficulté un enfant timide. Il souffre de rougir, de perdre ses moyens… et se sent dévalorisé. Comment expliquer sa timidité et que faire pour l’aider ? Les conseils d’un pédopsychiatre.

 

Avoir conscience du regard de l’autre…

La pudeur et la réserve sont des traits de caractère qui montrent qu'un enfant a conscience du regard de l'autre et de la notion d'interdit. Il sait observer et chercher la juste distance.

“Un enfant trop familier avec un inconnu est inquiétant, souligne le Dr Stéphane Barbas, pédopsychiatre. Dans notre société obnubilée par la performance, qui tend à valoriser et à encourager la compétition et l'individualisme, rester un peu en retrait, attendre avant de se lancer est signe de bonne santé.”

Dans certaines situations, la timidité peut cependant parfois être vraiment handicapante. Prendre la parole en public à l'école ou s'adresser à un adulte, par exemple, se transforme alors en souffrance. L'enfant a la sensation de perdre pied, de ne pouvoir s'exprimer sans trembler ni rougir sous le regard de l'autre. Il se sent paralysé, dévalorisé, malheureux.

Se sentir digne d’intérêt

Pour le Dr Barbas, l'estime de soi a des racines précoces, qui remontent à la petite enfance. L'estime de soi correspond à ce que l'enfant pense valoir, en tant qu'être humain, aux impressions qu'il ressent à son égard. Il peut se sentir plus ou moins aimable, digne d'intérêt et capable de réaliser ce que ses parents attendent de lui.

“Plus le lien a été sécurisant, plus l'enfant a confiance en lui et en ses capacités. Et, par conséquent, moins il redoute le regard, négatif ou positif, des autres”, précise le pédopsychiatre. Bien entendu, il n'est jamais trop tard pour aider et accompagner son enfant à surmonter ses difficultés.

Etre accepté tel qu’on est

Dans un premier temps, il peut être très utile aux parents de réfléchir à la manière dont ils réagissent face à cette situation. Comment vivent-ils la difficulté de leur enfant ? Est-il compliqué pour eux d'accepter qu'il ne soit pas un “as” de la communication, un leader ?

“Admettre ce qui est souvent considéré comme une faiblesse et accepter son enfant tel qu'il est me semble important”, rappelle Stéphane Barbas. Pour lui, accueillir les fragilités de son enfant permet un dialogue serein et améliore le bien-être de tous.

 

Le 13 février 2012 Stéphane Barbas, pédopsychiatre, propos recueillis par Maria Poblete

Je m'inscris à la newsletter bimensuelle, c'est gratuit ! Voir un exemple

A propos du docteur Stéphane Barbas

Le Dr Stéphane Barbas est pédopsychiatre au Centre médico-psychologique pour enfants d'Achères, et à l'hôpital Poissy-St-Germain (Yvelines).

 

Il est l'auteur de 0-7 ans - Petits problèmes et grandes questions de A à Z, éditions Nathan.

 
 0-7 ans - Petits problèmes et grandes questions de A à Z, éditions Nathan

Le site Astrapi et le blog de Lulu pour les enfants de 7 à 11 ans

“Lulu”, l’héroïne préférée des 7-11 ans à retrouver dans Astrapi tous les quinze jours

Lulu est une petite fille de neuf ans, héroïne d’une bande dessinée du magazine Astrapi. La rédaction du journal anime un blog en son nom.

 

Les questions ou problèmes auxquels Lulu est confrontée dans la BD – cette semaine Lulu a honte de rougir – sont proposés aux jeunes lecteurs du magazine qui peuvent raconter leurs propres expériences, se confier, donner des conseils et proposer leurs idées. Lulu leur répond.

 

Ce blog est modéré par la rédaction d'Astrapi qui veille rigoureusement à la qualité des échanges.

 

Voir le blog de Lulu

 

Consulter le site du magazine Astrapi

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

1089