Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Enfants

C’est quoi l’Œdipe ?

On a tous entendu parler de ce fameux complexe. Mais de quoi s’agit-il ? Que se joue-t-il d’important pour votre enfant pendant cette période ? Explications de la psychologue Anne Gatecel.

 

Comment réagir aux tentatives de séduction de son enfant ?

Anne Gatecel : Il convient de poser un cadre clair : on ne peut pas se marier avec son papa ou sa maman. Ni même avec un adulte quel qu’il soit. Apprendre l'interdit fondamental de l'inceste est un des enjeux de la période œdipienne.

“Tu ne peux pas être mon amoureux(se) parce que tu es mon enfant.” Il est important de ne pas humilier ou gronder un enfant qui minaude et fait des yeux de velours, car il pourrait en déduire que séduire est “mal”. Ce sont les bases de ses relations amoureuses futures qui pourraient être sapées.

Cependant, il a besoin de limites afin de comprendre qu'on n'entrera pas dans son jeu de séduction.

Et si, à la maison, il n’y a pas de papa ou pas de maman ?

A. G. : L'enjeu du complexe d'Œdipe est la confrontation de l'enfant aux deux sexes. D'où l'importance d'ouvrir la famille sur l'extérieur si l'un des deux sexes n'est pas représenté à la maison. La présence des grands-pères, oncles, ou amis de sa maman permet à une fillette, dont le père est absent, de bénéficier d'un regard masculin, et au petit garçon d'avoir des modèles d'identification.

De même, la présence des grands-mères, tantes et amies est utile quand la maman n'est pas là. Mais un enfant se débrouille toujours pour trouver des “partenaires” pour jouer son Œdipe : la maîtresse, le moniteur de poney, etc.

Qu’éprouve l’enfant pour le parent du même sexe ?

A. G. : On parle du “complexe d'Œdipe” parce que cette période est… complexe ! D'un côté, l'enfant entre en rivalité avec le parent du même sexe, souhaitant prendre sa place auprès de l'autre parent, d'où une agressivité, et des attitudes provocatrices. “Je ne veux pas de tes bisous, je ne veux que ceux de Maman !” dira le garçon rejetant son père. Mais en même temps, il a un fort élan d'identification à son père. La fillette, quant à elle, veut ressembler à sa maman qui a réussi à séduire son père.

Les jeux d'imitation permettent à l'enfant de construire son identité sexuée. A la fin de l'Œdipe, vers 6 ou 7 ans, il aura appris une chose fondamentale : qu'il est garçon ou qu'elle est fille.

 

Le 13 juillet 2014 Anne Gatecel, psychologue, propos recueillis par Isabelle Gravillon, supplément pour les parents du numéro de janvier 2013 du magazine Popi

Je m'inscris à la newsletter bimensuelle, c'est gratuit ! Voir un exemple

Pour en savoir plus sur Anne Gatecel

Anne Gatecel est psychologue clinicienne et psychomotricienne, auteur de Psychosomatique relationnelle et psychomotricité, éd. Heures de France.

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

1266