Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Loisirs

Psychologie de l’enfant : que se passe-t-il pendant la séparation des vacances ?

Votre enfant va partir quelques jours en vacances sans vous. Cette séparation peut-elle changer les liens qui vous unissent ? Qu’apporte-t-elle à un enfant ? Et comment préparer les retrouvailles ? Entretien avec Yann Leroux, psychologue clinicien.

 

La séparation des vacances peut-elle faire changer les liens parents-enfants ?

Yann Leroux : Pendant les vacances, la nature des liens ne change pas, car ceux-ci se sont déjà construits au cours des années précédentes. Mais les séparations d'aujourd'hui contribuent à changer les liens de demain. Pour l'enfant, se séparer de ses parents pendant une courte période comme les colonies de vacances, par exemple, l'amène à devenir, pour lui-même, “son propre parent” : il doit respecter les interdits que ceux-ci lui ont transmis, prendre soin de lui-même comme ils prennent soin de lui.

La séparation est toujours une évolution importante. L'enfant se représente ses parents attristés par son absence, mais vivant leur vie d'adulte et de couple. Du côté des parents, la séparation avec l'enfant réactive les séparations anciennes, celles qu'ils ont eux-mêmes vécues petits et, en fonction de leur propre angoisse sur cette question, ils aideront plus ou moins l'enfant. 

Qu’apportent à un enfant des vacances chez ses grands-parents 

Y. L. : Aujourd'hui les grands-parents sont jeunes et dynamiques, ils sont de plain-pied dans le mouvement de la vie et cela change beaucoup de choses. Ils s'occupent davantage de leurs petits-enfants et les suivent parfois dans des activités physiques. Ils jouent également le rôle traditionnel de gardiens de la mémoire familiale.

L'enfant découvre quel enfant a été son père ou sa mère. Cette transmission se fait à travers les photos ou les histoires qui constituent les mythes de la famille. Ces histoires donnent ou redonnent à l'enfant une “pré-histoire”. Elles lui montrent les liens et les alliances qui font une famille, elles le situent dans une généalogie

Les vacances sont-elles un moment particulier pour les familles recomposées ?

Y. L. : Le principal intérêt des vacances dans les familles recomposées est de permettre aux parents et aux enfants de vérifier qu'on peut s'aimer ou ne pas s'aimer ! Un enfant n'est pas obligé d'aimer le conjoint de son parent, pas plus qu'il n'est obligé d'aimer ses parents.

Des moments de conflits sont normaux, et il ne faut pas se crisper sur l'idée que les choses doivent obligatoirement bien se passer parce que “c'est les vacances”. Il me semble important d'abandonner l'idée que tout doit être parfait parce que “nous sommes en vacances ensemble”. L'enfant peut être mécontent d'être là, même si le paysage est splendide.

La vie quotidienne
laisse parfois peu de place aux enfants et les vacances sont le seul moment où ils peuvent vivre pleinement des relations, c'est-à-dire prendre le temps d'aimer, de haïr ou tout simplement d'être indifférents. Et reconnaître à un enfant le droit de ne pas aimer quelqu'un, évite de le culpabiliser.

 

Le 26 juillet 2013 Propos de Yann Leroux, psychologue clinicien au Centre médico psycho pédagogique de Périgueux, recueillis par Maria Poblete

Je m'inscris à la newsletter bimensuelle, c'est gratuit ! Voir un exemple

A propos de Yann Leroux

Yann Leroux

Yann Leroux est psychologue clinicien au Centre médico-psycho-pédagogique de Périgueux.

 

Il anime un blog Psy & Geek sur les jeux vidéos et les mondes numériques. Vous pouvez également lire ses publications sur Twitter et Plancast

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

973