Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Enfants

Mode de garde : comment s’assurer que bébé est bien accueilli ?

Vous avez trouvé un mode de garde pour bébé, mais vous vous interrogez sur la qualité de l’accueil. Comment vérifier qu’il convient à votre enfant et à vos attentes ? De quelle façon se préparer à la séparation ? Les conseils de Sylviane Giampino, psychanalyste et psychologue de la petite enfance.

 

Qu’est-ce qu’un mode d’accueil de qualité ?

Sylviane Giampino : Dans l'idéal, c'est un mode de garde qui correspond à la sensibilité des parents et où ils vont tisser des liens de confiance avec la ou les personnes qui vont s'occuper de leur bébé. Mais pour que la confiance des parents s'instaure, il faut que les difficultés liées à l'angoisse de la séparation soient adoucies, réfléchies et parlées.

Lorsque l'on confie son bébé à quelqu'un, il est normal d'être triste et de ressentir des inquiétudes (“Est-ce que Papa ou Maman ne vont pas trop lui manquer ? Est-ce qu'on va bien s'occuper de lui ?”). La séparation peut même réveiller des angoisses d'abandon que l'on a vécues soi-même enfant, dont on ne se souvient pas forcément, et qui se traduisent par la peur qu'il arrive malheur à l'enfant quand on n'est pas là, ou la peur qu'il manque de quelque chose (de tendresse, de soins, etc.).

Un mode d'accueil de qualité ne doit donc pas banaliser la séparation parents/bébé et être capable d'aménager des temps de rencontre et de transition pour maintenir la continuité du lien positif entre le bébé et ses parents pendant la séparation. Pour cela, il faut que l'absence du père et de la mère soit “parlée” aux bébés par les personnes qui s'en occupent, en lui disant par exemple ?: “Tes parents ont téléphoné pour prendre de tes nouvelles et ils t'embrassent.”

Comment vérifier que la garde de bébé est assurée dans de bonnes conditions ?

S. G. : Qu'il soit individuel ou collectif, le mode d'accueil doit répondre aux repères de qualité suivants. L'accueil doit avant tout être personnalisé et préserver au maximum les rythmes, les habitudes et les goûts de l'enfant, d'où l'importance d'une période de familiarisation entre les parents, l'enfant et le mode d'accueil.

Il importe que les accueillants connaissent un peu l'enfant et sa famille avant de s'en occuper (le prénom de ses parents, de ses frères et sœurs, etc.). L'accueil doit ensuite protéger la sécurité affective de l'enfant. Cela implique de faire en sorte que la personne qui s'occupe du bébé ait la capacité et l'autorisation de s'impliquer affectueusement auprès de lui.

Par ailleurs, un accueil de qualité doit encourager l'expérimentation, la découverte et le développement de bébé en favorisant le mouvement, les manipulations et les contacts avec les autres enfants. C'est aussi un accueil qui prend soin de la dignité de l'enfant et respecte son corps dans la façon de lui parler, de le porter, de le changer, etc. Par exemple, on va dire à un bébé qu'on est désolé de le déranger dans son jeu mais qu'on va lui changer sa couche. Le bébé n'est pas traité comme un objet que l'on manipule.

Enfin, les relations entre les parents et les personnes qui s'occupent de l'enfant sont claires. Le professionnel ne remplace pas le parent absent : il le relaie.

 

Le 25 juin 2011 Propos recueillis par Malicia Maï-Van-Can pour le magazine Picoti.

Je m'inscris à la newsletter bimensuelle, c'est gratuit ! Voir un exemple

A lire pour aller plus loin

“Les mères qui travaillent sont-elles coupables ?”, de Sylviane Giampino, éditions Albin Michel, collection “Questions de parents”, 15 €.

“Accueillir”, Myriam David, Sylviane Giampino, Danielle Rapoport, éditions Érès, collection “Mille et un bébés”, 6 €.

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

955