Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

En famille

Puberté : les filles entrent de plus en plus tôt dans l’adolescence

Maquillage, talons hauts et décolleté : peut-on tout permettre aux adolescentes ? Souvent pubères à 11 ans, les jeunes filles d’aujourd'hui se comportent dès le collège comme des petites femmes. Faut-il s’en inquiéter ? Quelles limites leur donner ? Analyse par Yves Gervais, psychothérapeute.

 

Une puberté plus précoce

Dans les années 1960, l'âge moyen des premières règles pour les filles se situait autour de 14 ans (elles étaient réglées entre 12 et 16 ans). Les garçons entraient dans l'adolescence avec quatorze mois de retard sur les filles, vers 15 ans et demi. “Depuis la fin des années 1990, globalement, les deux sexes ont gagné trois ans sur l'enfance, explique Yves Gervais.

Les filles sont réglées autour de 11 ans (donc concernées entre 9 et 13 ans) et les garçons entrent dans la puberté vers 12 ans et demi.”

Une accélération de la croissance

Les hypothèses avancées pour expliquer cette accélération de la croissance tiennent aux changements d'alimentation (nourriture plus riche, plus variée, plus protéinée), aux progrès de la médecine et à la vaccination (les enfants ne sont plus malades), à l'hygiène (eau courante et potable), à la scolarisation précoce et au regard porté sur le petit enfant (il est une “personne”) qui ont pu accélérer son développement.

Point spécifique aux filles : elles atteignent leur taille adulte plus vite, dans les deux ans qui suivent leurs règles (les garçons vont grandir encore pendant trois ou quatre ans, après leur puberté). Au total, tout concourt chez les filles à une précocité physique et psychique : les grandes modifications psychiques qui participent à la crise d'adolescence peuvent même précéder chez les filles les changements physiologiques indique Yves Gervais !

Des changements visibles

A 12 ou 13 ans aujourd'hui, de plus en plus de jeunes filles aspirent à souligner les changements qui les traversent. “Quand elles arrivent le matin, elles filent se maquiller dans les toilettes, observe Muriel, principale de collège dans la région de Poitiers.

Ce qu'on vivait au lycée, elles le font au collège. Ce n'est plus le maquillage occasionnel, c'est le maquillage quotidien, et plus jeune.”

 

Le 10 juin 2011 Sophie Coucharrière, avec Yves Gervais, psychothérapeute pour adolescents

Je m'inscris à la newsletter bimensuelle, c'est gratuit ! Voir un exemple

A propos d’Yves Gervais

Yves Gervais est psychothérapeute pour adolescents dans le service universitaire de psychiatrie d'enfants et adolescents, au centre hospitalier Henri Laborit de Poitiers.

 

Depuis 2002, il est également chargé de mission auprès de la Sécurité routière. Conférencier, il a rédigé plusieurs diaporamas sur les adolescents et la sécurité routière.

 

Il est également l'auteur du livre La prévention des toxicomanies chez les adolescents (éditions l'Harmattan) : une réflexion sur l'adolescence et son allongement démesuré, un guide éducatif accessible à tous.

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

937