Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

En famille

La “junk food” est-elle dangereuse pour les ados ?

Les fast-foods de toute sorte se sont multipliés à proximité des lycées. Les adolescents adorent et délaissent la cantine dès qu’ils le peuvent. Ces habitudes alimentaires peuvent-elles nuire à leur santé ? Comment les aider à avoir, malgré leur attrait pour la “junk food”, une alimentation équilibrée ? Les conseils de Marion Haza, psychologue.

 

Les ados et la “junk food”

La junk food désigne une nourriture vite prête, grasse et sucrée, néfaste sur le plan nutritionnel. Hamburgers, sandwichs, frites, sodas… : les ados adorent ! Mais ils ne sont pas les seuls : les adultes aussi sont devenus adeptes de cette alimentation pratique, aux arômes séduisants. Paradoxalement, on n'a jamais été autant dans la prévention, contre l'obésité en particulier.

Enfants et adolescents sont les premiers visés par les messages du PNNS (Programme National Nutrition Santé) depuis 2001. “Ils connaissent par cœur les recommandations alimentaires, souligne la psychologue Marion Haza. Les enquêtes montrent qu'ils savent très bien ce qu'est un repas équilibré.”

Sans compter la pression de la société au sujet de l'apparence physique, à laquelle les ados, garçons et filles confondus, sont sensibles. “Ce souci du corps est plus récent chez les garçons, observe Marion Haza. Ils savent très bien par exemple qu'il faut associer une activité physique à leur alimentation : les écarts sont permis si l'on fait du sport pour éliminer.”

Des risques d’addiction ?

Des études américaines* alertent sur le phénomène d'addiction à la junk food : les produits gras et sucrés stimuleraient les mêmes zones du cerveau que les drogues. On se souvient du film Super Size Me, de l'américain Morgan Spurlock qui décide de se nourrir exclusivement chez Mac Donald's pendant un mois, trois fois par jour. Il grossit et déclare de graves problèmes de santé.

“Dans la réalité, personne ne se nourrit ainsi, commente Marion Haza. Y compris dans le cas d'un trouble du comportement alimentaire comme la boulimie, on ne cible pas un seul type d'aliment, on mange tout ce qui passe.”
* Etude américaine publiée en 2010 menée par deux chercheurs américains Paul Johnson et Paul Kenny (Florida's Scripps Research Institute).

Pas seulement une histoire de goût

Les adolescents ne sont pas dans le rejet exclusif des autres nourritures. Au contraire, ils apprécient les bons petits plats des grands-parents ! “Une expérience menée à la sortie d'un lycée par un cuisinier qui vendait des hamburgers maison a montré que tous les adolescents étaient adeptes de la qualité des ingrédients”, relate Marion Haza.

Pourtant, ils sont prêts à manger tous les jours dans le premier fast-food qui ouvre au coin du lycée ! Dans la junk food, d'autres attraits que le goût entrent en jeu…

Nostalgie de l’enfance… et besoin d’autonomie !

“A travers le poisson ou le poulet panés, le milk-shake, les biscuits dans leur emballage, il se joue comme une nostalgie de l'enfance, explique Marion Haza. Ce sont des aliments-doudou.” D'autre part, la junk-food répond expressément au besoin d'autonomie et de liberté des adolescents.

“Quand ils arrivent au lycée, ils ont le droit de sortir et rentrer dans l'établissement comme ils veulent. Ils boycottent alors les horaires imposés du self et la surveillance des adultes.” Ils vont s'approprier leur espace de liberté, au fast-food du coin ou dans la rue : en squattant un pas-de-porte, des bancs, une pelouse.

“Avec la street food, résume Marion Haza, ils recréent un esprit de bande, de convivialité et de partage autour du repas. Ils prouvent leur indépendance et se donnent le droit de manger ce qu'ils veulent, à l'heure qu'ils veulent.” Un moyen de montrer aussi aux passants qu'ils existent…

 

Le 16 mai 2011 Sophie Coucharrière

Je m'inscris à la newsletter bimensuelle, c'est gratuit ! Voir un exemple

A propos de Marion Haza

Marion Haza est psychologue en cabinet à Carbon Blanc (33), maître de conférence à l'université de Poitiers, présidente de l'association ARCAD, association de recherche clinique sur l'adolescence.

 

Elle est également responsable d'un blog sur l'adolescence.

A lire sur l’alimentation des ados

Les ados, qu'est-ce qu'ils mangent ? Pourquoi, comment, où ?

Les ados : qu'est-ce qu'ils mangent, pourquoi, comment, où ? de Laurence Levy-Dutel, éditions Amphora, 14,90 €.

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

921