Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

En famille

Pourquoi et comment les jeunes consomment-ils de l’alcool ?

Moins de consommation régulière d’alcool, mais des ivresses plus fréquentes… Les jeunes ne boivent plus comme les générations précédentes et leurs raisons et manières de le faire divergent beaucoup entre les garçons et les filles.

 

Une toxicomanie licite

L'alcool, une affaire d'hommes ? Apparemment, oui : un bon quart des garçons de 15 à 19 ans déclare boire chaque semaine, contre une fille sur dix. 10 % d'entre elles s'avouent ivres au moins une fois par mois.


En volume, bonne nouvelle, vos enfants boivent moins que vous-mêmes au même âge. La mauvaise nouvelle, c'est qu'ils sont plus souvent ivres. Cette consommation, moins régulière mais plus intensive qu'il y a quinze ans, est qualifiée de “toxicomaniaque” par les spécialistes : l'alcool s'apparente à une drogue. Quoi d'étonnant à cela ? La génération de vos enfants a grandi avec les campagnes de prévention contre l'alcool et pour la sécurité routière.

Une génération qui boit moins régulièrement

Depuis 40 ans, la consommation moyenne des Français a baissé d'environ six litres par an. Joli score ! L'alcool est pour vos enfants, plus que pour votre génération, une drogue, que nombre d'entre eux consomment comme telle, parfois en l'associant à d'autres. Ils sont très peu nombreux à boire chaque jour : à peine 2,1 % des garçons, et 0,2 % des filles… Autant dire qu'ils n'ont pas encore intégré le “boire traditionnel” à la française, celui du verre de vin rouge quotidien à table.

Des records de consommation hebdomadaires

Aujourd'hui, les jeunes préfèrent se concentrer sur les jeudis soirs et les week-ends. Ils battent le samedi soir des records de consommation avec, en moyenne, de 3,7 à 4,5 verres. Leurs goûts, aussi, diffèrent : la bière avant les alcools forts pour les garçons, l'inverse pour les filles. Savourer n'est pas leur motivation première, ils ont le temps de devenir esthètes.

Des cibles pour les alcooliers

Plus que jamais, les jeunes forment une cible pour les alcooliers. Qui parmi vous n'a jamais vu de manœuvres de promotion pour telle ou telle marque associée à une soirée étudiante, voire directement au bureau des élèves d'un établissement scolaire ? Ce marketing très réfléchi vise séparément filles et garçons, selon leurs goûts et leur portefeuille.

 

Le 16 mai 2008 Louis Imbert

Je m'inscris à la newsletter bimensuelle, c'est gratuit ! Voir un exemple

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

92