Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Lycée

Orientation : des sites pour s’informer sur les “métiers verts”

Votre lycéen aimerait travailler plus tard dans le domaine de la protection de l’environnement et du développement durable ? Le site du magazine Phosphore, en partenariat avec le site Mtaterre.fr, a été conçu pour l’aider à s’orienter et à s’informer, en chassant quelques idées fausses, sur les “métiers verts”. Extraits…

 

Qu’est-ce qu’un métier vert ?

Sensible à l'avenir de la planète, vous voulez exercer un métier en rapport avec la protection de l'environnement et le développement durable. Et vous pensez qu'il s'agit de nouveaux métiers qui n'existaient encore pas il y a dix ans ? Erreur… Aujourd'hui, tous les métiers se soucient de limiter les impacts sur notre environnement et intègrent mieux l'homme. Du coup, on voit évoluer des métiers vieux comme le monde.

Exemple, les architectes : ces constructeurs apprennent à intégrer tous les paramètres pour construire des bâtiments ne consommant que très peu d'énergie et limitant le recours aux énergies fossiles (pétrole, gaz naturel…) en privilégiant les énergies renouvelables. Autre exemple, les agriculteurs : ils s'adaptent aussi en transformant leur modèle de production standard en agriculture biologique.

En fait, tous les métiers peuvent se soucier du développement durable, même les fabricants de chaussures, de vêtements, etc. Les métiers de l'environnement et du développement durable (DD), ce sont des vieux métiers qui évoluent.

N'existe-t-il pas de nouveaux métiers liés à l'environnement et au DD ? Si bien sûr. Ingénieur en éco-conception est un nouveau métier qui n'existait pas encore il y a une dizaine d'années.

Attention aux clichés…

Autre idée reçue : vous pensez que travailler à la protection de l'environnement, c'est évoluer en plein air, au contact de la nature, de la faune, etc. ? Erreur. En effet, aujourd'hui, près de 75 % des “métiers verts” se situent dans les domaines de l'eau et des déchets.

Quant aux métiers au contact de la nature, la protection de la faune, de la flore ou des paysages… ils offrent des débouchés limités et ne représentent que 2,7 % de l'emploi environnemental, selon le Commissariat général au développement durable. En effet, agir pour la protection de l'environnement, c'est aussi économiser et traiter l'eau, gérer les déchets, développer les énergies renouvelables, réduire les polluants atmosphériques, lutter contre les nuisances sonores… D'ailleurs, on parle de métiers de la croissance verte.

En savoir plus sur les métiers verts sur le site Phosphore.com

 

Le 25 mars 2011 Phosphore.com

Des sites pour s’informer sur les métiers verts, la protection de l’environnement et le développement durable

Phosphore.com Metiers verts

A découvrir sur le site Phosphore.com, en partenariat avec l'ADEME, un espace "Métiers verts" entièrement dédié à l'orientation et à la formation aux métiers de l'environnement et du développement durable avec des tests, des fiches métiers, des vidéos, des dossiers...

 

Sur le site MtaTerre, l'ADEME propose de nombreuses explications sur le développement durable, les changements climatiques ; des informations et des conseils pour tous les jours ; des photos à télécharger, des vidéos, ainsi qu'un espace où les jeunes peuvent exprimer leurs idées et poser leurs questions.

 

Les magazines jeunesse de Bayard et Milan s'engagent pour le développement durable

J'aime ma planète - Bayard et Milan pour le développement durable

A l'occasion de la Semaine du Développement Durable (du 1er au 7 avril 2011), Bayard et Milan thématisent entièrement leurs magazines jeunesse du mois d’avril autour du développement durable, et s’affichent en grand aux couleurs de la forêt et de la nature.

Parce que le développement durable n’est pas une idée compliquée réservée aux adultes, Okapi, Astrapi, Wapiti, Pomme d’Api ou encore Géo Ado emmènent les enfants et adolescents à la découverte du monde dans toute sa beauté, mais aussi dans toute sa fragilité.

 

Près de six millions de lecteurs seront ainsi sensibilisés aux questions du développement durable et de la protection de l’environnement à travers des reportages, des enquêtes, des dossiers, des activités, des jeux et des histoires.

 

Au-delà de cet engagement rédactionnel fort, Bayard et Milan s’impliquent dans une démarche industrielle cohérente. Les magazines de l’opération “J’aime ma planète !” vendus en kiosque en avril ne comporteront pas de prime. Par ailleurs, Bayard s’engage depuis plusieurs années dans le développement durable, en affichant notamment sur tous ses titres jeunesse chaque mois leur empreinte carbone.

 

Enfin, Bayard propose depuis trois ans aux enseignants du cycle 3 un kit d’éducation au développement durable, qui leur permet d’aborder ce thème en classe d’une manière simple et pédagogique.

 

Tous ces magazines sont en vente au mois d’avril chez les marchands de journaux au prix habituel.

 

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

882