Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Ecole primaire

Classe de découverte : qu’apportent ces séjours aux enfants ?

Votre enfant part bientôt en classe de découverte et cela vous serre un peu le cœur ? Ce type de séjour est pourtant d’un grand intérêt pour son développement et son autonomisation. Comment préparer un petit à cette séparation aussi bénéfique pour lui que pour vous ? Entretien avec Stéphane Clerget, pédopsychiatre.

 

Quel est l’intérêt d’une classe de découverte pour un enfant ?

Stéphane Clerget : Le premier intérêt est bien évidemment pédagogique, puisque ces classes sont organisées par l'école. Avec leurs thèmes variés (campagne, neige, mer, etc.), elles favorisent la découverte d'un nouveau lieu, d'une façon de vivre différente.

Ces classes conduisent aussi à un certain développement psycho-affectif chez l'enfant : pour quelques-uns, ce séjour est le premier sans les parents. Il leur permet de travailler sur l'angoisse de la séparation.

C'est aussi l'occasion de faire leurs premiers pas vers l'autonomie en collaborant à des tâches auxquelles les enfants ne participent pas forcément à la maison comme débarrasser la table, ranger seul ses affaires…

Ces classes entraînent également une dynamique nouvelle dans les relations entre les élèves, mais aussi avec l'enseignant. Elles renforcent ces liens parce qu'élèves et enseignants se côtoient en dehors de l'école, durant des temps d'activités extrascolaires, qu'ils partagent des moments peu habituels (le dîner, le coucher, etc.).

Certains élèves, mal intégrés dans le groupe, peuvent alors s'affirmer d'une manière autre que scolaire, favorisant ainsi leur intégration dans la classe.

Et pour la famille, y a-t-il aussi un bénéfice ?

S. C. : Oui, bien sûr. Pendant cette séparation, la vie de la famille se trouve modifiée : les parents se découvrent sans leur enfant, retrouvent une disponibilité pour le couple.

Le frère ou la sœur
réagissent aussi différemment sans l'absent et peuvent se rendre compte que celui qui est parti peut, finalement, leur manquer… En définitive, ce départ donne un éclairage différent sur la famille et solidifie souvent ses liens ! 

Quels conseils donneriez-vous aux parents pour préparer leur enfant ?

S. C. : En premier lieu, si un enfant n'a jamais été séparé de ses parents, il est important de l'y préparer en l'envoyant, par exemple, en week-end, seul, chez quelqu'un de la famille ou en lui permettant de dormir chez un copain.

On peut aussi l'aider à devenir plus autonome en le laissant mettre le couvert, choisir ses vêtements ou s'habiller seul. Si l'enfant angoisse parce qu'il fait parfois pipi au lit, les parents peuvent lui proposer de prendre un traitement médicamenteux le temps du séjour (à voir avec le pédiatre et seulement à partir de 6 ans).

Enfin, il arrive qu'un enfant déjà bien autonome refuse tout net de partir. À ses parents de discuter avec lui, de mener leur enquête pour en découvrir les raisons ! Elles peuvent être variées et sont souvent liées à un problème relationnel avec un ou plusieurs camarades, à une menace d'un autre enfant ou à un problème de bouc émissaire. Une fois le problème décelé et résolu, l'enfant acceptera de partir sereinement.

 

Le 3 janvier 2011 Entretien avec Stéphane Clerget, pédopsychiatre - Propos recueillis par Claire de Guillebon.

A propos de Stéphane Clerget

Stéphane Clerget est pédopsychiatre. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont Le Pédopsy de poche, publié aux éditions Marabout.

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

825