Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Ecole primaire

Quelle importance donner aux notes du CP au CM2 ?

L’attention accordée aux résultats scolaires, dans un contexte de crise économique et de peur de l’avenir, engendre une pression qui pèse sur les enfants, et les parents, dès l’école élémentaire (CP-CM2). Il n’y a pourtant pas que les notes qui comptent ! Explications et conseils de Geneviève Henry, psychologue.

 

Des résultats scolaires surinvestis dès le CP

“Les résultats scolaires sont surinvestis par les parents, constate la psychologue Geneviève Henry. Les notes, dès l'école élémentaire, soulèvent toutes les angoisses sur l'avenir et l'insertion de l'enfant.” ‘Il est mal parti dans la vie’, s'inquiètent certains parents considérant les notes obtenues au CP ou au CE1. Comme si, dès l'âge de 6 ou 7 ans, derrière le destin scolaire se jouait le destin social de l'enfant !”

“Attention aux résultats scolaires appliqués trop tôt à la vie en général, alerte Geneviève Henry. Ils ne représentent pas la valeur intellectuelle d'un enfant. Encore moins quand ils sont réduits aux notes de maths et de français !”

Faut-il supprimer les notes à l’école élémentaire ?

Une vingtaine de personnalités – parmi lesquelles Boris Cyrulnik, Daniel Pennac, Marcel Rufo… – réclament la suppression des notes à l'école élémentaire. Ils se sont joints à l'appel lancé fin 2010 par l'AFEV (Association de la fondation étudiante pour la ville), une association d'étudiants faisant, notamment, du soutien scolaire, qui souhaite éviter une stigmatisation des élèves et la sélection par l'échec.

“On ne met plus de notes dans les livrets, souligne pour sa part Christine, enseignante en primaire. Et sur le travail régulier des enfants, je dessine des smileys plus ou moins contents. J'ai l'impression que cela dédramatise un peu les résultats au niveau de la famille. Ce qui n'empêche absolument pas les enfants de se comparer, voire même de faire un classement entre eux !”

“On peut dire à un enfant que s'il travaille, il aura de bonnes notes, observe Geneviève Henry. Mais lui dire que s'il  n'a pas de bonnes notes, c'est que parce qu'il n'a pas travaillé, n'est pas forcément vrai !”

Intelligence et compétences de l’enfant : il n’y a pas que le contexte scolaire !

“J'entends souvent des parents dire : il ne fera rien de sa vie parce qu'il n'est pas bon à l'école, poursuit Geneviève Henry. Comme si un enfant n'était que le reflet de son travail scolaire. Ses résultats ne définissent ni son degré d'intelligence, ni son degré de compétence.”

Qui est-il en dehors de l'école ? Quelles sont ses compétences extrascolaires ? Où sa personnalité s'exprime-t-elle le mieux ? Qu'apporte-t-il de positif ailleurs qu'à l'école ? Autant de questions qui permettent de mieux cerner son enfant, pour mieux l'accompagner. On peut par ailleurs interroger des adultes qui le côtoient, dans un contexte différent de l'école (en famille, dans une activité), pour avoir une autre perception de son enfant.

 

Le 1 juillet 2011 Sophie Coucharrière

Je m'inscris à la newsletter bimensuelle, c'est gratuit ! Voir un exemple

Lire l’appel pour la suppression des notes à l’école élémentaire

Pour la suppression des notes à l'école élémentaire
 

A l'issue de la Journée du refus de l'échec scolaire, l'Afev (Association de la fondation Etudiante pour la Ville) a lancé un appel à la suppression des notes à l'école élémentaire (CP-CM2). De très nombreuses personnalités l'ont déjà signé.

 

Pour lire les raisons de l'engagement de certains signataires (Daniel Pennac, écrivain, Jean-Jacques Hazan, Président de la FCPE, Eric Maurin, économiste…) et en savoir plus :

 

Lire l'appel pour la suppression des notes à l'école élémentaire

A propos de Geneviève Henry


Geneviève Henry est psychologue clinicienne, spécialiste des enfants et des adolescents. Elle est également conseillère d'orientation.

   

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

819