Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

En famille

Le mercredi, pause dans la semaine ou course aux activités ?

Spécificité française, le mercredi est devenu le jour des enfants. Une bouffée d’oxygène au milieu de la semaine pour les écoliers et un enjeu important pour les parents qui organisent l’emploi du temps de leurs bambins. Mais gare à la surcharge d’activités. Extraits du dossier Parents & enfants.

 

Une pause hebdomadaire

Pour les parents, le mercredi n'est pas un jour comme un autre. Dans le temps scolaire, cette “pause” hebdomadaire, spécifique à la France, trouve son origine dans la naissance de l'école laïque, en 1882. Il s'agissait, à l'époque, de libérer une journée pour que les enfants, habitant pour la plupart à la campagne, puissent participer à l'instruction religieuse. 

La journée des enfants

Jusqu'en 1972, le mercredi tombait un… jeudi. “Au fil du temps, le mercredi est devenu la journée des enfants, se réjouit le chronobiologiste François Testu, à la différence du week-end où les enfants subissent davantage l'emploi du temps parental. Même s'ils sont absents ce jour-là, les parents doivent ‘s'occuper’ de leurs enfants et prévoir pour eux différentes activités.”

Enfants surbookés et parents débordés

Attention cependant à la surcharge d'activités. Dans ce domaine, certains parents en font trop. Résultat : des enfants “surbookés” et des parents débordés ! Un certain nombre de mamans ne travaillent pas le mercredi, au moins en partie, pour se consacrer à leur(s) enfant(s).

“La question est de savoir si elles donnent du temps ou si elles donnent leur temps”, s'interroge la psychanalyste Etty Buzyn (1) qui regrette le peu de temps commun partagé dans la proximité et l'intimité familiale. Elle rappelle le plaisir d'être ensemble pour se balader, jouer ou préparer un gâteau à la maison.
(1) Papa, maman, laissez-moi le temps de rêver ! de Etty Buzin, éd. Albin Michel, 189 p., 15 €.

Du sport, très tôt, pour éviter la passivité des enfants

En quinze ans, le temps consacré à la rêverie a souvent été transféré sur les écrans domestiques. Le sport est donc devenu “un enjeu important pour des parents inquiets de laisser leurs enfants passifs devant la télévision ou l'ordinateur”,  remarque la sociologue Sylvie Octobre (2).

Les faire bouger, se dépenser, permet de leur assurer un bon développement du corps et une source d'épanouissement personnel. D'où cette vague d'inscriptions précoces, parfois même avant 6 ans, à des disciplines telles que “baby judo” ou “baby gym”.

“On va chercher la compétence chez des professeurs dans une perspective d'excellence, observe Sylvie Octobre, alors que beaucoup de parents seraient capables d'initier eux-mêmes leurs bambins.”
(2) Les loisirs culturels des 6/14 ans de Sylvie Octobre, éd. La Documentation française, 429 p., 25 €.

 

Le 26 octobre 2010 France Lebreton, dossier Parents & enfants, La Croix du 20 octobre 2010

Je m'inscris à la newsletter bimensuelle, c'est gratuit ! Voir un exemple

Avec notre partenaire Parents & enfants

La Croix Parents et enfants

Parents & enfants, le supplément du journal La Croix qui vous donne chaque semaine des repères pour bien vivre en famille.

 

Consultez tous les dossiers Parents & enfants en ligne

 

La journée du mercredi : chiffres et dates repères

Quelques chiffres

 

• Sur 5 millions d'actifs à temps partiel, 83 % sont des femmes. Une femme en activité professionnelle sur trois travaille à temps partiel, contre un homme sur vingt. Le secteur tertiaire concentre 91 % des salariés à temps partiel.
• Un tiers des femmes actives à temps partiel subissent plus qu'elles ne choisissent ce mode d'activité.
• Dans plus de la moitié des cas, les femmes optent pour un temps partiel pour des raisons d'ordre familial. Il est plutôt de longue durée hebdomadaire (temps de travail à 80 %, soit une journée d'absence par semaine), transitoire dans le cycle de vie professionnelle, et concerne davantage les femmes qualifiées.
• En 2005, près de 10 % des cadres travaillaient à temps partiel.

 

Quelques dates


• 1969 : suppression des cours à l'école le samedi après-midi.
• 1972 : la journée libérée des enfants passe du jeudi au mercredi.
• 2008 : suppression des cours le samedi matin. Instauration de la semaine de 4 jours. La journée de classe reste en France la plus longue d’Europe.

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

775