Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

En famille

Mon enfant veut tout faire tout seul !

Marcher, manger seul, s’habiller seul… L’acquisition de l’autonomie varie d’un enfant à l'autre et n’est pas toujours linéaire. Comment accompagner son tout-petit dans ces étapes de son développement et lui donner confiance en lui ? Entretien avec Caroline Le Roux, psychologue.

 

La marche est-elle une étape importante dans le chemin vers l’autonomie ?

Elle illustre bien le sens profond de l'autonomie. Elle signifie que l'enfant est prêt à être autonome psychiquement. Il conçoit l'idée de lâcher la main de ses parents et se sent capable de se séparer d'eux.

La vie d'un enfant et la relation qu'il entretient avec ses parents, ne sont jamais linéaires. On voit des enfants, tout à fait capables de marcher seuls, qui continuent à tenir le bout du doigt d'un parent ! C'est aussi un long processus. L'autonomie court jusqu'à l'âge adulte. Un enfant pourra être autonome sur certains plans et dépendant de ses parents sur d'autres.

Manger seul, s’habiller seul… : à quoi correspond ce désir de faire “tout, tout seul” ?

L'enfant veut faire comme les grands. S'il va en collectivité, il voit les autres. A la maison, il y a parfois les frères et sœurs, puis les parents. Il prend petit à petit conscience de son individualité et a envie de faire comme eux.

La nourriture en est, aussi, une illustration. En mangeant tout seul, l'enfant prend de la distance, se sépare des adultes qui s'occupent de lui. Il en a besoin pour se construire seul. 

Toutes ces acquisitions ont-elles un impact sur la vie de l'enfant ?

Ces étapes nourrissent sa vie psychique. L'enfant qui a marché, qui a commencé à manger tout seul, grandit. Nous le constatons avec l'apparition de certains troubles du sommeil, par exemple. Il a du mal à s'endormir, fait plus de rêves, se réveille la nuit. L'autonomie, c'est commencer à se séparer de ses parents. C'est joyeux et préoccupant. C'est une sacrée aventure !

Comment un parent peut-il accompagner au mieux la prise d’autonomie de son enfant ?

Le rôle des parents n'est pas facile. Ils sont souvent pris, malgré eux, dans des normes : leur enfant doit dépasser telle étape à 12 mois, telle autre à 24. Les normes sont parfois inquiétantes. Pourquoi mon enfant marche pus tard que mon neveu ?

Le développement varie d'un enfant à un autre.
Pour accompagner au mieux son enfant, il me semble essentiel de donner des repères, d'être à l'écoute et surtout de lui faire confiance.

 

Le 30 septembre 2010 Maria Poblete, Popi, septembre 2010

Je m'inscris à la newsletter bimensuelle, c'est gratuit ! Voir un exemple

Respecter le rythme de son enfant

Régression ou petite pause ?

Un enfant qui aura l'habitude de manger tout seul, peut très bien, un soir, ne pas le faire. S'il est malade, fatigué ou, tout simplement, s'il n'en a pas envie et a besoin de régresser, pourquoi pas ?

 

Dans ce cas, il me semble important d'écouter sa demande, de verbaliser ce que nous en comprenons. On peut parfaitement le prendre dans ses bras, lui donner un biberon, lui faire un câlin et le coucher. Ce qui semble être un retour en arrière n'en est pas un, c'est une pause, qu'il faut savoir entendre et admettre.

Des lieux pour s’informer et échanger

Caroline Le Roux est psychologue à l'Ecole des parents et des éducateurs et accueillante à la “Maison ouverte”

 

Ecole des parents et des éducateurs d'Ile-de-France

5 impasse Bon Secours - 75011 Paris
Tél. : 01 44 93 44 88

 

Site de l'Ecole des parents et des éducateurs

 

La Maison ouverte, est un lieu d'accueil parents-enfants pour les enfants de moins de 4 ans, accompagnés d'un adulte référent.

 

En savoir plus sur La Maison ouverte

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

744