Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

En famille

Comment expliquer le changement d'attitude des ados au moment de la puberté ?

Pendant les quatre ans que dure en moyenne la puberté, l’adolescent va vivre de profonds changements. Outre la transformation de son apparence physique, il subit des modifications au niveau du cerveau qui provoquent en lui des émotions très déstabilisantes. Explications.

 

Le “complexe du homard”

Il paraît que 90% des adolescents se sentent bien dans leur peau (enquête Ipsos Insight 2006) ! C'est d’autant plus méritoire que, soudain, à la puberté, ils ne se reconnaissent pas vraiment dans la glace et ont l'impression de se retrouver face à un étranger.

Ils passent du temps à se demander qui ils sont, puisqu'ils ne sont plus comme ils étaient, enfants, et qu'ils ne savent pas comment ils seront, adultes. C'est ce que Françoise Dolto, a appelé le “complexe du homard” : comme lui, en attendant leur nouvelle carapace, ils se sentent mal à l'aise.

Sept ans pour être adulte…

Avec les parents, les relations changent, il faut trouver la juste distance. Et on ressent parfois, à l'adolescence, les mêmes émotions que quand il a fallu se séparer de sa mère, à la fin de sa première année de vie.

A la puberté, le cerveau prend peu à peu sa forme adulte, même s'il se modèle plus lentement que le corps : sa modification sera achevée à 19 ans. Pour définir cette période, la langue anglaise utilise un mot juste, teenager. Car de thirteen (13) à nineteen (19), qui sont les seuls chiffres se terminant par teen, l'adolescent met en réalité sept ans pour achever sa transformation en adulte…

Une autre forme de pensée

À partir de la puberté, le cerveau change de forme et l'adolescent développe la pensée abstraite et réflexive. Il comprend que l'autre peut avoir un autre point de vue que lui. À partir de 10 ans, les facultés de compréhension sont équivalentes à celles d'un adulte. Mais la capacité d'analyse vient peu à peu.  

Contester, ça fait grandir !

Il adore parler de tout, de l'actualité, de l'injustice ou de l'amour, refaire le monde avec ses meilleurs amis ! Son cerveau est suffisamment mature pour lui permettre de contester une loi ou une autorité qui lui semble injuste, mais il a besoin d'en discuter pour mettre en route les connexions de son cerveau. Il comprends mieux le sens des règles, il n'obéit pas de façon automatique, comme un enfant.

Le temps des silences

C'est parfois très compliqué de traduire en mots toutes les choses nouvelles qui arrivent en même temps. Votre adolescent a besoin de mûrir à l'abri des préjugés, et surtout de l'avis de ses parents. Donc en leur présence, souvent, il se tait, ce qui a pour conséquence de les exaspérer. Inconsciemment, il sent que la meilleure façon de se “protéger” d'eux, c'est de moins parler. À la puberté, tout le monde est obligé de changer, les parents comme les enfants ! 

La quatrième, la classe “cata” !

En quatrième, les bons élèves chutent sans explication logique. En fait, ils démarrent leur puberté. Mais le lobe frontal de leur cerveau, responsable de l'analyse et de la raison, n'a pas encore évolué : il change souvent avec un décalage de six mois ! 

 

Le 16 septembre 2010 Delphine Saulière, Okapi, 1er octobre 2010

Je m'inscris à la newsletter bimensuelle, c'est gratuit ! Voir un exemple

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

743