Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Ecole maternelle

L’entrée en maternelle, une séparation difficile ?

Cette première rentrée en petite section est pour l’enfant le moment de se séparer de ses parents, et d’entrer dans un monde qu’il ne partage pas avec eux.

 

Prêt à grandir

A trois ans, l'enfant est capable de franchir ce cap comme l'explique la psychologue Myriam Rasse : “Il s'est constitué une intériorisation suffisante de ses parents, de la sécurité qu'ils lui assurent, pour être capable de se séparer d'eux, d'avoir envie de conquérir une certaine indépendance, d'avoir de l'intérêt et du plaisir à sortir du cercle familial et d'élargir ses expériences et ses connaissances à l'extérieur de celui-ci…”

Tout dépend de ses habitudes

L'intensité de cette séparation est plus ou moins forte cependant, selon que l'enfant a été gardé par ses parents ou à l'extérieur. Dans ce cas, il est habitué à se séparer de sa mère, et il a déjà fait l'expérience fort sécurisante de la “permanence des parents” : il sait qu'ils reviennent toujours le chercher à la fin de la journée.

Univers familier, ou inconnu ?

Si l'enfant a un aîné, son entrée à l'école se passe en général plus en douceur, car cet univers lui est familier. Il connaît déjà les lieux, pour y avoir accompagné son frère ou sa sœur, ou encore assisté à la fête de l'école. S'il est l'aîné, il faut se montrer particulièrement vigilant si son entrée en maternelle coïncide avec l'arrivée d'un petit frère ou d'une petite sœur, car cette naissance le fragilise et peut accentuer chez lui la peur de l'abandon.

 

Le 3 janvier 2009 Laure Dumont

L’entrée en maternelle : les parents aussi doivent s’y préparer !

Lors de l’entrée en petite section de maternelle, certains parents redoutent, peut-être plus que leur enfant, les premières journées d’école. Pourquoi cette séparation est-elle difficile à vivre ?

 

Myriam Szejer, pédopsychiatre et psychanalyste, vous aide à mieux comprendre ce qui se joue autour de ce cap dans le développement de votre enfant.


Retrouvez ses explications et ses conseils dans son interview  donnée au magazine jeunesse Pomme d'Api.

Des livres pour se familiariser avec l’école

La fiction aide souvent à mieux accepter la réalité ! En suivant les aventures de petits héros qui franchissent pour la première fois le seuil de l'école, les jeunes lecteurs se sentiront moins seuls.

 

Les livres d'images sur le sujet leur permettront d'apprivoiser un nouvel univers.

Première rentrée à l'école : une sélection d'albums pour aider les enfants

 

Vos commentaires

Oui

Bulle Partager vos questions et réactions

signaler un abus signaler un abus

05/09/2009 - ,

J'aime beaucoup les articles du site...pour celui-ci j'ajouterai juste un bémol , "rentrée" ne rime pas toujours avec " pleurs". Et ce n'est pas parce qu'un enfant a été gardé par sa mère les 3 premières années qu'il aura du mal à s'en séparer. En tout cas je me suis occupée des deux miens sans jamais les faire garder, et pour les deux , pas une seule larme le jour de la rentrée (ni les autres jours d'ailleurs). La sécurité affective et la maturité de l'enfant sont plus importants je crois.

Masquer

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

68