Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Enfants

Loisir ou compétition, le sport doit rester un plaisir

Adapté à la personnalité et aux compétences de son enfant, le sport peut être un loisir très épanouissant. La compétition, en revanche, entraîne souvent beaucoup de stress. Comment dédramatiser et éviter qu’il subisse une trop grande pression ?

 

Les enfants ont besoin de se dépenser !

Le sport permet aux enfants de se dépenser physiquement et de se changer les idées. A l'heure du “tout-écran” (ordinateur, télévision, console de jeu), associé à une alimentation pas toujours équilibrée, c'est important !

“C'est un moyen de lutter contre la sédentarité et de se tourner vers l'extérieur”, commente Geneviève Henry, psychologue spécialiste des enfants et des adolescents. Les sports collectifs en particulier permettent de développer les relations sociales. Ils impliquent le respect de règles et le respect des autres. Le sport est un bon moyen pour l'enfant de s'épanouir physiquement, de développer sa tonicité et d'intégrer des règles et des valeurs sociales.

Un sport, oui… mais adapté à sa personnalité

Pour qu'un enfant s'épanouisse dans la pratique d'un sport, il faut que ce sport corresponde à sa personnalité et à ses compétences. On n'inscrit pas son enfant au rugby pour faire plaisir à son père ! “On n'est pas forcément bon partout, souligne Geneviève Henry, c'est important de repérer les habiletés motrices de son enfant.”

D'où l'intérêt de l'inscription au “multisports” par exemple, pour commencer. “L'idéal, c'est qu'il n'y ait pas de pression parentale, poursuit Geneviève Henry, que les parents ne se transforment pas en entraîneur.” Il ne s'agit pas non plus de confier son enfant les yeux fermés à un club. Il faut rester vigilant, être au courant de ce qui se passe à l'entraînement.

Loisir ou compétition ?

Dans notre société aujourd'hui, tout se mesure à l'aune des “performances”. “Faire du sport, à la base, c'est jouer, défend Geneviève Henry. Le sport doit rester un moment de décompression face aux contraintes scolaires ou familiales.” Cela n'empêche pas les enfants de se mesurer spontanément les uns aux autres !

“A partir du moment où l'enfant est motivé, commente Geneviève Henry, la compétition est positive : elle donne le goût de l'effort, de la persévérance, forge la volonté. Mais il faut que l'enfant soit capable d'accepter de gagner… ou de perdre.” Un enfant qui perd a souvent une image négative de lui-même. “C'est aux adultes de faire une place à l'échec, souligne Geneviève Henry, de dire à l'enfant que ce n'est pas grave de perdre.”

 

Le 30 mars 2010 Sophie Coucharrière

Le blog de Lulu, pour les enfants de 7 à 11 ans

“Lulu”, l’héroïne préférée des 7-11 ans à retrouver dans Astrapi tous les quinze jours

Lulu est une petite fille de neuf ans, héroïne d’une bande dessinée du magazine Astrapi. La rédaction du journal anime un blog en son nom. Chacune des questions auxquelles Lulu est confrontée dans la BD est proposée aux jeunes lecteurs du magazine qui peuvent raconter leurs propres expériences, se confier, donner des conseils et proposer leurs idées. Lulu leur répond.



Ce blog est modéré par la rédaction d'Astrapi qui veille rigoureusement à la qualité des échanges.



Pour le consulter : le blog du Lulu

A propos de Geneviève Henry


Geneviève Henry est psychologue clinicienne, spécialiste des enfants et des adolescents. Elle est également conseillère d'orientation.

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

628