Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

En famille

Primaire : que faire si mon enfant refuse de se coucher ?

Les rituels qui accompagnaient jusqu’à présent le coucher de votre enfant ne semblent plus aussi efficaces pour le calmer et favoriser son sommeil ? A 6-7 ans, il rechigne davantage à rejoindre son lit. Nos conseils pour l’aider à trouver son rythme et s’endormir sereinement.

 

Adapter les rituels

Pourquoi les enfants ont-ils tant de mal à l'admettre, alors qu'il nous arrive, à nous, parents, de rêver dès le matin du moment où nous pourrons nous glisser à nouveau sous la couette ? Comment leur apprendre à apprécier eux aussi ce moment de calme et de douceur ?

Si les rituels du coucher sont essentiels pour les plus petits, ils ont encore toute leur place quand les enfants grandissent. Peut-être faut-il juste savoir assouplir les règles pour permettre aux enfants de gagner en autonomie.

Ecouter et rester disponible…

Si, jusqu'ici, vous aviez l'habitude de lire une histoire chaque soir, tranquillement installés dans le lit avec le doudou et une lumière douce, surtout ne changez rien. Mais, au fur et à mesure que votre enfant fait des progrès en lecture, proposez-lui de lire lui-même quelques lignes de son livre ou de son magazine. Il sera très fier de participer à ce rituel familial.

Et si, certains soirs, il semble avoir besoin de parler, n'hésitez pas à bouleverser les petites habitudes pour laisser la place au dialogue. Après tout, ce rituel, c'est avant tout un moment de complicité entre vous et votre enfant, peu importe sa forme. En grandissant, les enfants éprouvent de plus en plus le besoin de revenir sur les événements de la journée, les contrariétés rencontrées à l'école ou au sein de la famille. Ils ont avant tout besoin de votre écoute et de votre disponibilité.

Assouplir les règles quand l’enfant grandit

Quand l'enfant grandit, un peu de souplesse dans l'horaire du coucher peut lui permettre de trouver le rythme qui lui convient. S'il ne semble pas montrer de signe de fatigue à l'heure habituelle, peut-être pouvez-vous lui accorder quelques minutes supplémentaires avant de le conduire au lit ? S'il est en train de lire un livre ou de dessiner, laissez-le finir. Ces activités, qui stimulent l'imagination, sont propices à instaurer le climat de calme dont il a besoin avant de dormir. Et, le moment venu, il ira se glisser sereinement sous sa couette.

 

Le 2 mars 2010 Texte de Tiphanie Truffaut, illustration de Sylvie Bessard

Je m'inscris à la newsletter bimensuelle, c'est gratuit ! Voir un exemple

Quelques témoignages de parents…

♥ Karine, maman d'Ilian, 8 ans

“Mon fils est une pile électrique. Pas facile de lui dire stop d'un coup ! Alors, pour l'aider à se détendre et à se préparer à dormir, je lui masse la tête. Il adore ça et c'est un joli moment de complicité entre nous.”

♥ Laure, maman de Clémence, 7 ans

“Depuis quelques mois, nos habitudes ont changé. Jusqu'ici, nous lisions une histoire à Clémence et à sa petite sœur dans le lit de l'aînée. Mais, maintenant qu'elle sait lire, Clémence raconte elle-même l'histoire à sa sœur, dans son lit. Puis elle va se coucher tranquillement. La plupart du temps, je reste avec elles, mais il arrive qu'elles se débrouillent toutes seules !”

♥ Aurélien, papa de Cassandre, 6 ans

“L'été, nous avons une petite habitude tous les deux : nous ouvrons les fenêtres de sa chambre en grand pour regarder les étoiles filantes avant de dormir. Et, comme elle adore ce moment, j'ai collé plein de petites étoiles phosphorescentes au-dessus de son lit. Elle est ravie !”

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

599