Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Loisirs

Qu’apporte la danse aux enfants ?

Accessible dès 3-4 ans, la danse permet de développer de nombreuses qualités physiques et psychologiques chez les petites filles… comme chez les garçons qui ont parfois bien du mal à pratiquer à ce sport sans moqueries.

 

Un sport pour apprendre à maîtriser son corps

“Au début des cours, les enfants sont comme un bloc, à la fin de l'année ils ont une bonne coordination, ils sont plus précis, plus créatifs et libres dans leurs mouvements”, explique Elise Ricadat, chorégraphe-interprète et psychologue. Dans les premiers cours les enfants sont de vrais miroirs et dansent par mimétisme avec leur professeur.

“En début d'année j'avais un bras en écharpe après une luxation et je montrai donc les mouvements avec un seul bras”, raconte Anne-Cécile Grenot. “Au bout de 30 minutes tous les élèves ne bougeaient qu'un bras, en fin d'année ils ne m'auraient pas imitée.”

La danse développe donc une autonomie corporelle qui permet aux enfants de devenir maîtres de leur corps, “Nous ne pouvons pas aller au-delà du développement psychomoteur mais la danse permet de bien les accompagner”, explique Elise Ricadat.

De la grâce, de la douceur… et de la discipline

Côté maman, le constat est le même, “cela lui permet de dégourdir ses mouvements encore bébé” s'enthousiasme Laetitia, maman d'une petite Julia de 4 ans. “Elle acquiert un peu de grâce et de douceur dans sa mobilité, ce qui n'est pas évident à un âge ou elle passe son temps à courir dans les parcs, à escalader et à faire du toboggan. Elle apprend aussi à respecter la discipline et les autres enfants car chacun fait les mouvements à son tour.” En effet, la danse permet d'apprendre à se discipliner en douceur en intégrant les consignes nécessaires à l'apprentissage.

“La danse permet aussi de développer leur imaginaire et de le faire s'exprimer”, explique Anne-Cécile Grenot, qui est aussi professeur de danse diplômée d'état. “Nous leur donnons de la matière pour qu'ils expriment ce qu'ils ont au fond d'eux, un peu comme en dessinant.” Anne-Cécile et Elise utilisent d'ailleurs souvent le dessin et le monde animal pour faire danser les plus jeunes.

La danse, c’est aussi pour les garçons !

C'est pour les filles !” ont déclaré les fils de Laetitia quand elle leur a proposé de suivre des cours comme leur petite sœur. Réaction très classique mais qui n'empêche pas quelques mamans d'inscrire leur garçon pour essayer. “Nous avons 50 % de garçons jusque 6-7 ans”, explique Anne-Cécile Grenot. Après 7 ans ça se complique, et dans les cours les filles ironisent : “T'es pas un garçon si tu fais de la danse.”

Entre 7 et 14 ans ils sont quasiment absents des cours de danse et reviennent en force après 14 ans. Entre ces deux périodes, les garçons pourront s'essayer à d'autres types de danses, plus officiellement masculines, comme le hip-hop, les claquettes ou la capoeira. Pour les plus chanceux, certaines mairies proposent des cours de danse réservés aux garçons afin qu'ils puissent apprendre à tout âge sans subir les moqueries.

 

Le 9 février 2010 Cécile Dard

Je m'inscris à la newsletter bimensuelle, c'est gratuit ! Voir un exemple

Elise Ricadat et Anne-Cécile Grenot, chorégraphes-interprètes de la compagnie Bipède

Créée en 2002 par Elise Ricadat, chorégraphe-interprète, la compagnie Bipède propose une approche de la danse inspirée du monde animal, des gens, du rythme de la vie et de son évolution.

Autre chorégraphe-interprète de la compagnie Bipède, Anne-Cécile Grenot est aussi professeur de danse. Elle donne des cours pour les enfants tandis qu'Elise Ricadat crée des ateliers dans les crèches, les hôpitaux, les musées, les maisons de retraite…


En savoir plus sur la compagnie Bipède

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

576