Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Lecture

Un super-héros avec des défauts, c'est encore plus chouette !

En réalité, peu importe le sexe du super-héros. Ce qui attire l'enfant, ce sont ses caractéristiques hors norme… et ses petits défauts.

 

Comment expliquer le fait qu'un enfant choisisse un super-héros plutôt qu'un autre ?

Selon son caractère, les valeurs défendues par le super-héros, et les valeurs de sa propre famille, un enfant choisira plutôt tel ou tel personnage. Mais sur le fond, la plupart des super-héros défendent les mêmes valeurs : la justice, le courage, la protection des plus faibles. Il n'y a que la forme qui change : certains super-héros sont physiques, d'autres malins, d'autres courageux…

Les filles sont-elles aussi attachées aux super-héros, bien souvent masculins, que les garçons ?

Les filles aussi aiment les super-héros. Elles ont des super-héroïnes comme les Winx ou Fantômette, mais apprécient aussi les personnages masculins. En réalité, peu importe le sexe du super-héros. Ce qui attire l'enfant, ce sont ses caractéristiques hors norme.

Un super-héros incarne-t-il la perfection ou est-il important qu'il ait de petits défauts ?

Le super-héros a toujours une faiblesse qui fait craindre qu'il puisse échouer dans sa mission. Certains sont timides comme la fille Indestructible, d'autres manquent de confiance en eux comme Peter Parker (alias Spider-Man). Ces points faibles rendent le personnage crédible. Ils permettent à l'enfant de se projeter en lui plus facilement, et de sentir que, malgré ses fragilités, il a lui aussi des qualités à découvrir. Ceci est extrêmement porteur d'espoir pour lui.

À quel moment un enfant se détache-t-il de son super-héros ?

C'est très variable. Tout dépend de la confiance que l'enfant a acquise. Généralement, il met son super-héros à l'écart, le jour où il se sent suffisamment sûr de lui pour ne plus avoir besoin de s'identifier à son personnage fétiche. Il le gardera longtemps en mémoire, car il l'aura aidé à grandir et aura enrichi sa vie d'enfant

 

Le 18 janvier 2010 Entretien avec Geneviève Djénati, psychologue clinicienne et psychothérapeute. Propos recueillis par Anne Lamy. Illustration de Nils.

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

554