Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Enfants

Noël, c'est avant tout une histoire de famille

La famille change mais la fête de Noël, elle, semble immuable. C'est le moment tant attendu, préparé, où tout le monde se retrouve. Quelle importance revêt ce rituel ? Que transmet-on à ses enfants à cette occasion ? Les réponses de Nathalie Müller Mirza, chercheuse et enseignante en psychologie.

 

En quoi Noël est-il un rituel familial ?

La première chose qui frappe quand on parle de Noël, c'est sa pérennité à travers les siècles ainsi que la récurrence d'éléments et de gestes. Le repas, les cadeaux, le sapin, les décorations, autant d'événements et d'objets symboliques communs à toutes les familles, qui sont mis en scène pour leur donner du sens.

Le sapin en est l'élément central, par sa position et du fait des activités qui sont réalisées autour de lui. La lumière, les bougies et autres décorations vont participer à l'atmosphère magique. Tout comme les cadeaux, qui prennent d'autant plus d'importance lorsque la deuxième génération accède à son tour au statut de parent.

Quant au déroulement de la fête, il se fait selon des séquences similaires : un repas, l'échange des cadeaux et souvent un moment festif où l'on peut partager des chants, des lectures ou une promenade. Cette répétition de scènes qui se perpétue n'implique aucune rigidité, bien au contraire. Car la deuxième chose qui caractérise ce rituel de Noël, c'est son extrême souplesse : chaque famille se l'approprie en l'organisant à sa manière et en y plaçant ses propres valeurs.

Quelle fonction remplit ce rituel au sein de la famille ?

Si cette fête dure et s'est ainsi répandue à travers le monde, c'est qu'elle dépasse l'aspect commercial souvent critiqué. Elle joue un rôle important au sein de la famille et pour les individus qui la composent : elle marque l'entrée dans une culture familiale pour l'enfant qui naît, permet la construction des identités au sein de la famille, la transmission des mythes et des valeurs à travers les générations...

Car, finalement, quand on demande aux gens ce qui compte le plus à Noël, c'est le fait d'être ensemble. Noël reste la fête annuelle de la famille par excellence parce qu'elle réunit plusieurs générations dont les deux principaux pôles sont les enfants et les grands-parents. Quand ces derniers le peuvent, ce sont d'ailleurs eux qui reçoivent. C'est leur manière de "tenir leur place". C'est ensuite vers les enfants que se tournent toutes les attentions. Les parents font, en général, un énorme effort pour le cadeau de leur enfant. C'est le côté "sacrificiel" de ce rituel. Par là, ils font un don à leur propre enfance, à la vie, à l'enfant qui leur survivra...

De même, se réunir demande un certain effort. Car derrière son atmosphère magique, Noël est une période de stress, du fait des préparatifs qui précèdent et de la difficulté d'être tous ensemble ce jour-là. À cette occasion, chaque individu définit sa place dans la famille.

 

Le 18 décembre 2009 Entretien avec Nathalie Müller Mirza, chercheuse et enseignante en psychologie culturelle de l’apprentissage à l’institut de psychologie de neuchâtel (suisse). Propos recueillis par Léa Vilmer. Illustrations de Xavier Husson.

Je m'inscris à la newsletter bimensuelle, c'est gratuit ! Voir un exemple

À quoi sert le père Noël ?

Le père Noël, personnage plutôt récent dans la fête, fait office de rite d'initiation pour l'enfant. Quand il y croit, le petit est encore dans le monde des non-initiés. Quand il se rend compte que le père Noël n'existe pas, l'enfant entre dans le monde de la réalité. Par ailleurs, ce personnage emblématique contribue à mobiliser l'imaginaire et ajoute de la magie à la fête. En plus d'obliger l'enfant à méditer des années sur le fait que le père Noël entre dans les foyers malgré les fenêtres fermées et l'absence de cheminée, ce mythe enrobe les cadeaux de mystère, leur donnant ainsi une valeur toute particulière.

Des livres sur Noël...

Le Nouvel Esprit de famille, C. Attias-Donfut, N. Lapierre et M. Segalen, Odile Jacob, 22 €.

Cette enquête, faite de récits de vie émouvants, met en valeur les nouvelles formes de transmission familiale. On s'aperçoit alors que les solidarités intergénérationnelles n'ont pas disparu, bien au contraire.

Rites et rituels contemporains, Martine Segalen, Armand Colin, 9 €.

L'auteur montre, à l'aide d'exemples, comment les rituels, jamais nouveaux mais sans cesse réinventés, ne sont pas l'apanage des sociétés traditionnelles, et qu'ils sont désormais au service de la construction de l'identité de l'individu.

Ethnologie de Noël, Martyne Perrot, Grasset, 18,20 €.

L'ethnologue Martyne Perrot décrypte le sens de Noël en tant qu'héritage collectif rassemblant les contraires : symbole de nos sociétés de consommation et de charité, d'ombre et de lumière...

Le Père Noël en exil, N. Muller Mirza, Cahiers de psychologie, Institut de psychologie, université de Neuchâtel.

Noël est un moment initiatique de construction identitaire fort pour les enfants. Cette étude porte sur des familles en situation de migration, et révèle, de manière encore plus évidente, l'importance de la transmission dans cette fête.

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

526