Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Ecole primaire

Les ateliers philosophiques aident les enfants à organiser leur pensée

Les enfants posent sur le monde un regard neuf et pertinent. Leurs questions enthousiasment, déstabilisent parfois et y répondre s'avère souvent une mission délicate. Anne Lalanne, philosophe et professeur des écoles, a animé, durant cinq ans, des ateliers philosophiques avec ses élèves, elle nous livre son expérience riche de sens et de contenus.

 

Les questions philosophiques s'intègrent-elles aux préoccupations des enfants ?

Oui, car les enfants posent un regard naturellement nouveau sur le monde qui les entoure. Il est intéressant de travailler avec eux sur cet étonnement premier, avant que les préjugés de toutes sortes ne le leur ôtent. Leurs questions peuvent sembler naïves, mais elles révèlent souvent des problématiques plus profondes.

Je me souviens d'un élève qui m'avait demandé : "Comment ça se fait que quand je regarde des photos de moi bébé, j'ai l'impression que c'est quelqu'un d'autre ? " En fait, ce petit garçon s'interrogeait sur la conscience de soi. Ce sont toutes ces questions, que me posent régulièrement les enfants et qui dépassent le simple champ disciplinaire, qui m'ont donné l'idée de mettre en place des ateliers philosophiques. Je n'essaie pas de leur apporter des réponses, mais de les aider à travailler sur ces questions. Il n'existe pas de questionnement purement philosophique, seule la manière dont je vais les amener à réfléchir va relever de la philosophie.

Quel est l'objectif des ateliers philosophiques ?

Ma première intention a été de leur permettre de réfléchir selon leur expérience. Pour cela, il m'a semblé important de les aider à examiner rationnellement leurs opinions. Pour les enfants, cela consiste à apprendre à identifier la source de leurs affirmations (« Papa m'a dit que…»), à apprécier la validité de cette source (affective, médiatique…) et à confronter leurs avis, sans volonté de les imposer ni de renvoyer chacun à sa propre opinion.

Les enjeux d'une telle approche sont multiples : les enfants comprennent que penser demande du temps, et qu'il est parfois nécessaire de penser contre soi-même. L'aspect relationnel développe le rapport entre le langage et la pensée. L'enfant, en s'exprimant, va donner un sens à son expérience et se la réapproprier. Organiser sa pensée en la confrontant à celle des autres va lui permettre de se défaire du caractère essentiellement affectif de certaines de ses opinions.

 

Le 10 novembre 2009 Entretien avec Anne Lalanne, philosophe et professeur des écoles. Propos recueillis par Nathalie Michel. Illustration Marie de Monti.

Je m'inscris à la newsletter bimensuelle, c'est gratuit ! Voir un exemple

Les "Goûters philo" fêtent leurs 10 ans !

 

C'est ainsi qu'en octobre 2000, les « Goûters Philo » voient le jour : nés de la rencontre d'un professeur de philosophie, d'un auteur engagé pour la jeunesse et d'un éditeur décidé à encourager la formation de l'esprit critique de ses jeunes lecteurs.

 

Les livres de la collection sont conçus comme des boîtes à outils, où chacun peut trouver les exemples, les idées, les interrogations qui l'aideront à progresser dans la réflexion. Le petit dernier, des 32 titres déjà parus, parle du rêve et de la réalité.

 

À dévorer, dès 8 ans !

 

♥  Le rêve et la réalité, de Brigitte Labbé & Pierre-François Dupont-Beurier, illustré par Jacques Azam. Collection : Les Goûters Philo (n° 33).

 

Voir la fiche du livre.


Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

501