Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Sorties en famille

Qu’apporte la découverte de la préhistoire aux enfants ?

La vie des hommes préhistoriques captive facilement les enfants. Cécile Gizardin, conférencière titulaire du musée national de la Préhistoire, nous explique les raisons de leur intérêt et ce que peut leur apporter la découverte de cette période passionnante, à faire en famille en visitant des musées ou des grottes dans toute la France.

 

Pourquoi est-il facile d’aborder la préhistoire avec les enfants ?

Cécile Gizardin, conférencière titulaire du musée national de la Préhistoire : les enfants sont très souvent fascinés par le milieu naturel, au cœur du mode de vie des hommes préhistoriques. Cueillette, chasse, pêche, fabrication d'outils, d'armes, observation d'animaux…, tout cela les intéresse beaucoup. Quel enfant ne s'est pas un jour amusé à fabriquer un arc, à cueillir des baies ou des plantes ?

Même chose pour les lieux d'habitations. Entrée des grottes, huttes et roches : les enfants adorent se cacher ou jouer dans ce genre d'endroit. Et quand je leur parle des souterrains, ce monde obscur dans lequel les hommes préhistoriques allait peindre leurs fresques, je les vois complètement terrifiés ou captivés.

Que peut leur apporter la découverte de cette période ?

C. G. : Quand on parle de préhistoire, on parle d'environnement. Et c'est bien une notion que les enfants doivent connaître aujourd'hui. Ces hommes n'ont jamais connu de climat stable. C'est aussi une première approche de la notion d'évolution.

Ils apprennent également des choses sur eux-mêmes. L'observation d'un squelette humain, c'est aussi l'observation de leur propre corps. Ils découvrent leur arcade sourcilière ou comparent les différentes formes de crânes.

L'enrichissement du vocabulaire est intéressant : les petits apprennent beaucoup de mots qu'ils entendent rarement dans leur quotidien. Pour l'anecdote, une directive du musée a demandé de changer le mot “paléolithique” en “âge de la taille de pierre”, pour le rendre plus accessible aux enfants. Mais c'est une erreur. Ils sont captivés par les mots “barbares”, cela les amuse.

Leur parler du mode de vie des hommes préhistoriques, n’est-ce pas une façon passionnante de les initier à l’histoire de l’art ?

C. G. : Oui, car c'est à l'ère paléolithique que l'on découvre les premières manifestations artistiques, avec l'art pariétal, c'est-à-dire la peinture sur paroi.

Et il est plus facile pour un enfant d'observer un dessin des hommes de Cro-Magnon qu'un Delacroix ou un Poussin, c'est un art qui ne nécessite pas de culture littéraire, qui fait appel à nos sens.

On attribue aussi aux hommes préhistoriques l'art mobilier : ce sont tous ces outils ou objets non utilitaires que les hommes ont gravés, sculptés, décorés et qu'ils transportaient avec eux lorsqu'ils se déplaçaient.

Comment le musée met-il ses collections à la portée du jeune public ?

C. G. : Nous détenons la plus grosse collection d'objets paléolithiques de France (6 millions). Nous avons donc le devoir de mettre en valeur ces objets auprès du grand public, y compris des plus petits.

A chaque période de vacances scolaires, nous organisons un programme “préhistoire en famille”. Nous proposons aux enfants des parcours et des jeux de pistes, et pour toute la famille des initiations à la fouille archéologique, à l'art pariétal, à l'art mobilier… Il existe en plus dans la région énormément de sites, de grottes et de musées pour pouvoir faire son propre parcours.

 

Le 15 septembre 2009 Cécile Gizardin, propos recueillis par Juliette Filloux

Je m'inscris à la newsletter bimensuelle, c'est gratuit ! Voir un exemple

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

442