Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Adolescents

La science peut-elle répondre à toutes les questions que les ados se posent sur l’amour ?

Les filles et les garçons aiment-ils différemment ? Pourquoi tombe-t-on amoureux ? Peut-on être épris toute sa vie de la même personne ? Le magazine Phosphore apporte dans son numéro d’août, entièrement consacré à l’amour, des réponses scientifiques à toutes les questions que les ados se posent sur ce sentiment. Extrait.

 

L’amour dure-t-il toujours ?

Dans son livre Petits arrangements avec l'amour, Lucy Vincent, neurobiologiste, explique que la passion amoureuse ne peut guère durer plus de 3 ans, car le cerveau n'est pas capable de conserver éternellement son niveau maximal de production hormonale. Petit à petit, il se désensibilise et reprend son fonctionnement normal.

Cela veut-il dire que nous sommes contraints à aimer par contrats à durée déterminée ? Pas du tout. Lorsqu'un couple continue à entretenir la flamme et la tendresse, il libère continuellement de l'ocytocine, hormone engagée dans le sentiment de bien-être.

Après la passion, c'est une autre forme que prend le sentiment amoureux, pour une durée indéterminée cette fois.

Pourquoi l’amour est-il une question de cœur ?

Votre amoureux(se) s'avance vers vous. Vous aviez rendez-vous. En un instant, la fréquence de votre rythme cardiaque passe de 80 à 120 pulsations par minute. Classique. A tel point que les savants d'autrefois ont fait du cœur, à partir du XIIIe siècle, le symbole de l'amour.

Aux XIXe et XXe siècles, la science établit que le siège des émotions se trouve plutôt dans le cerveau. Le cœur n'en garde pas moins une place importante dans la biologie amoureuse. D'abord parce qu'il est bardé de neurotransmetteurs capables de délivrer des informations cruciales au cerveau, ensuite parce qu'il regorge de réserves hormonales propres. Relié au cerveau des instincts, il provoque en retour les manifestations physiologiques de la joie, de la peur, de la colère : augmentation du débit sanguin, hausse de la température, transpiration, rougissements, etc.

Bref, l'amour continue bien à nous toucher au plus profond du cœur.

Pourquoi mange-t-on du chocolat pendant un chagrin d’amour ?

Pour les biochimistes, être soudainement privé de l'être aimé, c'est un peu comme devoir d'un coup se passer d'une drogue dont on serait dépendant. En résumé, les neurotransmetteurs, habitués à un trafic intense d'hormones en tout genre, n'ont plus rien à transporter. C'est pourquoi après une histoire amoureuse, on chercherait à compenser le manque par des substituts. Le chocolat, qui contient de la phényléthylamine (apaisant qui agit sur le sentiment amoureux), en fait partie.

 

Le 17 juillet 2009 Jean-Baptiste François, avec la contribution du professeur Michel Reynaud et du docteur Laurent Karila, pour Phosphore

Je m'inscris à la newsletter bimensuelle, c'est gratuit ! Voir un exemple

A propos des auteurs

Le professeur Michel Reynaud et le docteur Laurent Karila sont auteurs du livre
On ne pense qu'à ça. Sensations, émotions, passions : l'amour dévoilé… ou presque
(Flammarion, 2009, 19,90 €).

Phosphore, spécial amour, en kiosque cet été

 



Au sommaire du numéro d’août de Phosphore consacré à l’amour :

Micro-trottoir : leur plus belle preuve d'amour.
Dossier sciences : 20 réponses scientifiques aux mystères de l'amour.
Lettre ouverte : Léa et Alexandre racontent leur première fois.
Jeu : 8 cartes pour jouer au “Jeu de l'amour et de la séduction”.

Phosphore - numéro d'août - 5,95 €
En vente chez les marchands de journaux

Retrouvez tous les autres dossiers sur phosphore.com

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

431