Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Collège

Amitiés : faut-il intervenir dans leurs choix ?

Les copains, c'est la grande affaire de l'adolescence. Les choisir, c’est une manière d’exister, d’affirmer sa personnalité, de se démarquer de ses parents. Dans quelles limites peuvent-ils intervenir dans leur choix ? Nos conseils.

 

Le temps des copains

Les années collège sont celles des copains. C'est notamment au travers de leurs amitiés que nos enfants vont se structurer et apprendre un peu la vie. Choisir ses copains, c'est une manière d'exister, d'affirmer sa personnalité, de se démarquer de ses parents

“La quête de l'amitié est un mouvement marquant de l'existence, explique le médecin psychanalyste Alain Braconnier, auteur du Guide de l'adolescent (Odile Jacob, 2007). Au moment de l'adolescence, l'amitié a une signification particulière : c'est un sentiment qui se situe entre les liens du sang et l'attrait sexuel. C'est un passage nécessaire, un tremplin entre la famille et le lien amoureux.”

Laissons-les se frotter à d'autres modes relationnels

Dont acte. Commençons donc par laisser faire notre enfant, en lui faisant confiance : laissons-le vivre, expérimenter, se frotter à d'autres codes sociaux et modes de relations… Du moment que dans l'ensemble, ces échanges restent dignes et respectueux des uns et des autres. Car il s'agit de se montrer attentifs – et réactifs – au langage qu'emploient nos enfants, entre garçons et filles par exemple.

Il est toujours bon de leur rappeler qu'il y a des termes et des manières de traiter les autres qui sont inacceptables, qu'il y a des choses qui “ne se font pas”, comme ils le disent eux-mêmes si bien ! Et ce, que l'on soit dans la “vraie vie” ou sur MSN…

Poser les limites en affirmant son autorité

Mais au-delà de ces échanges parfois rugueux, les relations amicales de nos enfants – ou leur absence – peuvent créer un malaise plus profond et provoquer notre inquiétude. “Les parents doivent s'inquiéter si leur enfant n'a pas d'amis, poursuit Alain Braconnier. Dans ce cas, il faut essayer de comprendre ce qui se passe : est-ce dû à un changement d'école ou y a-t-il des raisons plus profondes ? Dans ce cas, il peut être bon de consulter un psychologue.”

En tout état de cause, et sans être intrusifs, il est essentiel de maintenir le dialogue, de faire en sorte que nos enfants nous parlent de leurs copains, qu'ils n'hésitent pas à les amener à la maison. Mais il est important aussi de poser les limites si l'on n'est pas d'accord avec certaines relations : “Les parents ne doivent pas avoir peur des réactions de leurs ados, avertit Alain Braconnier, ils représentent le droit. Leur rôle est de faire respecter les règles applicables à tous, notamment pour assurer la sécurité de leurs enfants.”

D'ailleurs, pour ce spécialiste de l'adolescence, l'autorité, ce n'est pas exercer un pouvoir mais transmettre des principes et des valeurs. Une définition à méditer…

 

Le 12 juillet 2009 Laure Dumont

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

415