Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Enfants

Ce que l’enfant perçoit

La perception, phénomène physique et psychologique, permet aux êtres vivants d'être en lien avec le monde qui les entoure. Mais quelle est la perception du petit enfant ? Patrick Ben Soussan, pédopsychiatre et auteur, nous donne son point de vue sur la question.

 

Qu'est-ce que la perception ?

Il faut distinguer ce qui est de l'ordre de la perception sensorielle de ce qui est de l'ordre de la perception cognitive. Dans le premier cas, on se rapporte aux capacités des cinq sens, qui participent à la vie mentale, relationnelle, affective, etc. Cette expérience perceptive est par nature brute.

 

La perception cognitive quant à elle, renvoie à ce que l'on pourrait appeler la philosophie de l'esprit, c'est-à-dire la capacité intellectuelle à faire le lien entre la perception sensorielle et nos connaissances pour se fabriquer des représentations mentales.

 

Si je me trouve face à un ours, mes yeux voient l'animal (aspect perceptif sensoriel). Dans le même temps, ma représentation interne me pousse à assimiler l'ours à un danger (aspect perceptif cognitif).

 

Donc, ce que je vois, ce n'est plus vraiment l'ours, mais quelque chose de dangereux. Dans ce cas, un élément extérieur a réveillé en moi des éléments de connaissance internes, construits par des croyances, des désirs, des actions, la mémoire, etc.

Qu'en est-il de la perception du tout-petit ?

N'étant encore qu'au tout début de son développement physique et psychique, le tout-petit ne possède pas encore l'expérience et les capacités cognitives nécessaires pour liguer ses perceptions et s'en faire une image mentale.

 

D'ailleurs, dans les premiers mois de sa vie, le bébé a une vision très floue (il ne voit qu'à 30 ou 40 cm devant lui), ne distingue pas vraiment le relief et n'a pas une idée très précise des couleurs.

 

Par exemple, face à une image érotique affichée sur la devanture d'un kiosque à journaux, le bébé ne va distinguer qu'une forme, à plat, vaguement colorée. S'il en a une vague perception sensorielle, elle n'a pas de sens pour lui parce que ce qu'elle ne renvoie pas à une image mentale construite. Pour toutes ces raisons, il faut garder à l'esprit qu'un enfant ne pense pas comme un adulte.

 

Le 25 août 2009 Patrick Ben Soussan, propos recueillis par Delphine Soury

Je m'inscris à la newsletter bimensuelle, c'est gratuit ! Voir un exemple

À propos de Patrick Ben Soussan

Patrick Ben Soussan est pédopsychiatre à Marseille. Il est membre fondateur et président de l'ARANE (Association pour la recherche en Aquitaine sur le nourrisson et sur l'environnement) et également chargé de cours pour des écoles de puériculture et de psychomotricité. Il dirige plusieurs collections, dont Mille et un bébé, aux éditions Eres. Il est l'auteur de nombreux ouvrages.

 

Notre sélection de livres :

Cent mots pour les bébés d'aujourd'hui, Editions Eres, 168 pages, 12 €

Le bébé et ses peurs, Editions Eres, 104 pages, 7,50 €

L'enfant face à la mort d'un proche, Editions Albin Michel, 130 pages, 8,50 €

1,2,3... comptines !, Editions Eres, 96 pages, 6 €

À propos de Soledad


Soledad est une illustratrice. Elle collabore régulièrement au magazine Elle et a publié de nombreux livres pour les enfants.

Marie-Puce
est un de ses personnages.

 

Notre sélection de livres :

Ma Zonmé, Seuil, Vincent Malone, 2004, 9 €

Princesses à vos cuillères
, Librairie Du Petit Jour, Nathalie Le Foll, 2008, 14,80 €

Bonne nuit !,
Bayard jeunesse, Benoît Marchon, 2006, 7,90 €

Moustache
, Loulou et Compagnie, 2006, 12 €

 

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

383