Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Sorties en famille

Peut-on emmener un tout-petit au concert ?

Votre enfant adore écouter en boucle son disque préféré et aime qu’on lui chante des chansons ? N’hésitez pas à lui faire découvrir d’autres aspects de la musique, et de nouvelles émotions… Accompagnez-le à un spectacle spécialement conçu pour le jeune public ! Les conseils de Gérard Authelain, musicien.

 

Écouter un disque à la maison ou assister à un spectacle de musique, c’est très différent pour un enfant ?

Gérard Authelain : “Cela n'a rien à voir ! Il n'est pas question de hiérarchie : écouter de la musique seul chez soi, avec ses parents ou ses copains, est tout aussi intéressant qu'aller à un concert. Simplement, en prenant l'initiative d'emmener son enfant à un spectacle, on lui offre une expérience différente, donc enrichissante, on lui fait découvrir un autre aspect de la musique.

À travers le concert, un petit enfant va d'abord expérimenter la notion de déplacement, autant au sens physique que symbolique. Il quitte son univers habituel, domestique et commun, pour se rendre dans un autre : une salle de spectacle. Et là, ce qu'il va voir et entendre va littéralement “l'embarquer”, l'emmener ailleurs, dans un certain imaginaire…

Et puis, pendant un spectacle vivant, il s'établit une relation de don et d'offrande de la part du musicien ou du chanteur vis-à-vis de son public. À la maison, cette émotion est plus difficilement perceptible à travers les membranes du haut-parleur !”

Un concert, est-ce aussi une expérience physique ?

Gérard Authelain : “C'est vrai et c'est ce qui plaît tant aux jeunes enfants : ça ne se passe pas seulement dans la tête ou dans les oreilles ! Tout le corps est mobilisé.

Quand on écoute de la musique au milieu des autres spectateurs, il se produit une sorte de communion très forte. On ne fait qu'un avec le groupe, on est comme porté. Même physiquement, pendant un concert, on ressent les vibrations de la musique dans son corps.

Et cela n'est pas spécial aux sonos actuelles très fortes. Déjà Jean-Sébastien Bach à son époque ne faisait pas autre chose que rechercher ce vécu corporel de la musique, quand il mettait un jeu de trente-deux “pieds” au pédalier de son orgue, afin d'amplifier le son !”

 

Le 8 janvier 2014 Gérard Authelain, propos recueillis par Isabelle Gravillon, pour Pomme d'Api

A propos de Gérard Authelain

Gérard Authelain, musicien et compositeur, est le fondateur du Centre de formation de musiciens intervenants (CFMI) de Lyon qu'il a animé et dirigé pendant de nombreuses années.

Il est aussi l'auteur, notamment, de Inventer sa musique (éd. Mômeludies) ; A l'école, on fait musique et La Chanson dans tous ses états (éd. Van de Velde).

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

358