Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Adolescents

Les téléphones portables sont-ils dangereux pour la santé ?

Les opérateurs de téléphonie le jurent : les mobiles ne seraient pas dangereux pour la santé. Mais de nombreuses études scientifiques affirment le contraire. Qui croire ? Quels sont les intérêts en jeu ? Et quelles précautions les enfants peuvent-ils prendre pour minimiser les risques ?

 

Les ondes des portables accusées de tous les maux

Pas une semaine sans qu'une nouvelle étude n'apparaisse dans les médias : les ondes des portables seraient responsables de maux de tête, de cancers, de coups de chaud, de baisse de la fertilité… Accusées de tous les maux, au point qu'une vidéo truquée montrant des ondes de portable capables de transformer des grains de maïs en pop-corn a pu bluffer les internautes l'espace de quelques jours…

L’influence d’une industrie puissante

Selon Que Choisir, 82 % des recherches financées par les fonds publics concluent à un effet sur la santé, et seules 33 % des études financées par les industries concernées arrivent à la même conclusion.

De tels chiffres ne manquent pas de nourrir le soupçon de conflit entre intérêts industriels et objectivité scientifique. Et il arrive que ce soupçon soit fondé. En 2005, une étude de l'Afsset (Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement) a été décrédibilisée à la suite d'une enquête conjointe de l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) et de l'Inspection générale de l'environnement (Ige), qui a révélé des “liens trop étroits entre expertise et industrie (les opérateurs de téléphonie)”.

Le manque de recul

La téléphonie mobile ne s'est largement répandue que depuis une dizaine d'années. Si les ondes peuvent avoir une influence, ce n'est sans doute pas en si peu de temps… Le tabac, par exemple, ne provoque des cancers que vingt à trente ans après la première cigarette…

Les ondes électromagnétiques entrent en interaction avec le corps humain

Grâce aux travaux théoriques sur les ondes électromagnétiques, les scientifiques savent qu'entre 300 MHz (mégahertz) et 10 GHz (gigahertz), les ondes électromagnétiques entrent en interaction avec des parties locales du corps – à 300 MHz assez profondément, à 10 GHz avec la surface de la peau seulement. Le portable émet des ondes comprises entre 850 et 1 900 MHz. Pile dans le créneau à risque, donc… Reste à déterminer le type d'interaction.

Les études épidémiologiques

La première méthode de recherche, c'est l'étude épidémiologique. Le chercheur compare la fréquence d'une maladie au sein d'un groupe de personnes exposées à un agent suspect (ici, les ondes de portables) à celle d'un groupe non exposé. Mais problème : lorsque l'on demande à un malade souffrant d'une tumeur au cerveau quelle oreille il utilisait pour téléphoner, il y a de grandes chances pour qu'il désigne le côté où s'est développée la tumeur ; que ce soit vrai ou non. De plus, en créant deux groupes de comparaison, d'autres facteurs peuvent entrer en jeu : l'âge, un profil génétique, etc. Difficile alors de savoir si les ondes de portables sont les seules responsables d'une différence entre les deux groupes quand les scientifiques en observent une.

Les études biologiques

L'autre type d'étude, c'est l'étude biologique, in vitro ou in vivo. Mais impossible d'utiliser des cobayes humains… On doit se contenter de tester l'effet des ondes sur des rats ou autres espèces de laboratoire. Et il est toujours délicat d'extrapoler aux hommes les résultats obtenus chez les animaux et les végétaux : ils n'ont pas la même physiologie.

Les recherches doivent être complétées

Pour être sûres, pour que puisse être établie rigoureusement ou non une relation de cause à effet, toutes ces observations cliniques devraient être complétées par de la recherche fondamentale, qui étudie les mécanismes au niveau moléculaire. Des études coûteuses et malheureusement trop rares.

 

Le 25 mai 2009 Anne Bidault et Kheira Bettayeb pour le magazine Phosphore

Je m'inscris à la newsletter bimensuelle, c'est gratuit ! Voir un exemple

Le dossier complet dans le numéro de juin du magazine Phosphore

Magazine Phosphore juin 2009

Portable, Wi-Fi, antennes relais

Les ondes sont partout, invisibles et imperceptibles. On les retrouve même au tribunal, sur le banc des accusés, soupçonnées d'avoir des effets nocifs sur notre santé…

Sont-elles vraiment dangeureuses ? Pourquoi est-ce si difficile de le savoir ?

 

Vos commentaires

tel et autres

Bulle Partager vos questions et réactions

signaler un abus signaler un abus

26/05/2009 - ,

de nos jours on accuse le tel mobile et les ondes en generals de tous les maux je cois qu'il faut raison garder : au début du siécle on accusait les trains et les premieres lignes éléctriques de faire tourner le lait des vaches, ensuite la tele pouvait rendre aveugle, sourd, bete et meme analphabete, ce fut ensuite les micro ondes cancerigene maintenant les mobiles et demain ??? je crois qu'il faut vivre avec son temps et arreter de trouver tout progres dangereux

Masquer

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

349