Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

En famille

Qu’apporte un animal domestique à un tout-petit ?

Les jeunes enfants se sentent très proches de leur animal domestique et trouvent en lui un complice présent et disponible avec qui partager leurs aventures.

 

Les tout-petits sont proches des animaux

Comme eux, ils sont des êtres vivants qui n’ont pas la parole verbale. Pour un enfant en train d’accéder au langage, avec les difficultés que cela sous-entend, cette complicité peut avoir un effet dédramatisant et apaisant. Et comme les enfants, les animaux font des bêtises et se font gronder !

Présence, disponibilité et, parfois, consolation

Ce qui ne veut pas dire qu’offrir un animal à un enfant résout le problème du temps qu’on passe – ou qu’on ne passe pas – ensemble et des loisirs à inventer. Il ne faudrait pas s’imaginer que des animaux puissent distraire des enfants mieux que des adultes. Un animal n’est pas un substitut au savoir-faire parental, mais il peut être “un complément”, quand on en profite ensemble et de manière conviviale.

Élever un animal est difficile

C’est aux grandes personnes de s’occuper des animaux et d’expliquer aux enfants, vers l’âge de 3-4 ans, les comportements qu’il faut avoir avec eux. Les modes de communication avec un animal ne sont pas les mêmes qu’entre humains. Et quand on veut dresser un animal, ce qui est autorisé ou interdit une fois l’est pour toujours : c’est une responsabilité à assumer sur le long terme !

Avoir un animal, c’est aussi respecter un ordre de priorités

Est-ce normal de voir un grand chien en liberté dans une petite maison, et un enfant cloué dans son parc ? Ou de ne pas pouvoir mettre un enfant par terre parce que le chien n’est pas propre ?

Des aventures passionnantes

Les enfants découvrent parfois la naissance, quand les animaux domestiques deviennent parents, mais aussi la mort. Ne pas se précipiter pour remplacer l’animal perdu permet à l’enfant d’en faire son deuil. Il pourra alors, le moment venu, être prêt à en accueillir un nouveau, sans rechercher chez lui les qualités du précédent.

 

Le 9 février 2009 Maurice Titran et Marie-Hélène Gros

Ses petits bonheurs… pour découvrir les animaux

• Ramasser un escargot dans le jardin, lui fabriquer une petite maison dans une boîte percée et lui donner à manger chaque jour.

• Imiter et mimer la grenouille qui saute, le chat qui ronronne et vient se frotter, ou le cheval qui se roule dans la poussière.

• Prêter un de ses jouets au chat pour qu’il s’amuse avec une petite balle, une petite voiture...

A propos de Maurice Titran

Le docteur Maurice Titran a été directeur du CAMSP (Centre d’action médico-sociale précoce) de Roubaix.

Pour en savoir plus sur son travail auprès des familles, nous vous recommandons la lecture de ces ouvrages :

- Un pédiatre au charbon, co-écrit par Maurice Titran et Florence Quille, éd. Buchet-Chastel, 15 € ;

- Vies de famille, une lutte contre l'exclusion, co-écrit par Maurice Titran et Thérèse Potekov, éd. Gallimard, 16 € ;

- Maurice Titran, pédiatre : un rebelle chez les bébés de Murielle Szac, éd. de l'Atelier, 10,67 €.

 

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

19