Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

En famille

A Noël, il faut savoir être patient !

Agitation, nouveaux décors, nouvelles odeurs dans la maison et dans les rues… passionnent les tout-petits et les aident à patienter jusqu'à la fête. C'est l'occasion de leur apprendre le bonheur du moment présent et de vivre ensemble le temps qui passe.

 

 

Une fête ancestrale

Déjà chez les Gaulois, la fête de Noël était très attendue, car elle marquait le retour des jours plus longs que les nuits… le retour de la lumière ! Et plus il y avait de lumière, plus les récoltes étaient bonnes et la nourriture abondante.

Noël symbolise ce retour à la lumière tant attendu, cette renaissance. Cette fête est celle de l'espérance en un jour meilleur. Dans les rites chrétiens, cette espérance se concrétise par la naissance d'un enfant, porteur de tous les espoirs.

Lui apprendre le bonheur du moment présent

Pour un enfant, attendre le soir de Noël, c'est faire l'apprentissage de la patience. Cet apprentissage commence d'ailleurs très tôt pour lui, quand il se sépare de ses parents pour la journée. Le bébé apprend petit à petit que ce n'est pas parce que ses parents ne sont pas là qu'ils sont morts ou disparus. Si on n'a plus quelque chose, ce n'est pas que cette chose n'existe plus ! Comme la lumière, qui renaît après s'être éteinte. L'espoir, c'est aussi cela.

Un enfant vit dans le moment présent, il s'imprègne de son environnement. Au cours des préparatifs de la fête, il ressent les changements de décors, les paroles échangées, les émotions de chacun, la joie et les plaisirs partagés. Attendre, c'est aussi, pour lui, vivre intensément chaque moment et jubiler au fur et à mesure de ce qui arrive. Ce qu'il partage avec bonheur à ce moment-là, il aura plaisir et envie, une fois adulte, de le partager à son tour avec ses propres enfants.

Vivre ensemble le temps qui passe

L'enfant apprend aussi à attendre avec d'autres autour de lui. Il sent que quelque chose est partagé à égalité par tout le monde, et comprend que chacun est soumis à la même contrainte. Y compris les grandes personnes, sans pour autant que leur “qualité d'adulte” soit remise en cause. Cela rassure l'enfant dans son désir de grandir.

Découper le temps par des rendez-vous, des rituels, comme le calendrier de l'avent ou les bougies allumées chaque semaine avant Noël, permet aux enfants de concrétiser le temps. Pour eux, c'est une matérialisation de l'abstrait.

 

Le 26 décembre 2013 Maurice Titran
Propos recueillis par Marie-Hélène Gros pour le magazine Popi
Photo : Tatyana Tomsickova-Thinkstock

Ses petits bonheurs… en attendant Noël

• Dans les jours qui précèdent Noël, accrocher régulièrement une décoration au sapin, en partant du bas jusqu'en haut.

Nos idées bricolages

• Soirée spéciale : sortir de nuit pour aller admirer les décorations lumineuses du quartier.

• Jour après jour, peupler la crèche avec un personnage nouveau, venu de ses boîtes de jouets.

A propos de Maurice Titran

Le docteur Maurice Titran a été directeur du CAMSP (Centre d'action médico-sociale précoce) de Roubaix.

Pour en savoir plus sur son travail auprès des familles, nous vous recommandons la lecture de ces ouvrages :

- Un pédiatre au charbon, co-écrit par Maurice Titran et Florence Quille, éd. Buchet-Chastel, 15 € ;

- Vies de famille, une lutte contre l'exclusion, co-écrit par Maurice Titran et Thérèse Potekov, éd. Gallimard, 16 € ;

- Maurice Titran, pédiatre : un rebelle chez les bébés de Murielle Szac, éd. de l'Atelier, 10,67 €.

 

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

187