Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Ecole maternelle

Comment les habiller pour aller à l’école ?

Le sujet peut paraître anodin, et pourtant, vêtir convenablement son enfant pour aller en classe c’est assurer son bien-être et son confort… ainsi que le bon déroulement des activités de la journée.

 

 

“L’école, c’est pas le défilé de mode”

Il suffit d'évoquer ce sujet avec des enseignants de maternelle pour les voir lever les yeux au ciel d'un air excédé ! « L'école, c'est pas le défilé de mode ! » s'exclament-ils en chœur. Il faut reconnaître que la tenue vestimentaire des enfants en maternelle fait souvent l'objet d'incompréhensions de la part des familles et parfois de tensions avec les enseignants.

On bouge, on se salit…

Tout d'abord, il faut bien souligner que les exigences des enseignants sont toujours guidées par le souci du bien-être de l'enfant et du bon déroulement des activités de toute la classe. En maternelle, on a non seulement des activités salissantes (peinture, dessin, cuisine…), mais surtout, on fait du sport tous les jours. Les enfants doivent donc porter des vêtements confortables, souples et peu fragiles, faciles à enlever et à remettre pour les gilets, pulls et chaussures.

En effet, les activités physiques, ainsi que les jeux dans la cour, ne sont pas très propices au port de robes, de jupes, de collants et de certaines chaussures de ville… alors autant les proscrire, quitte à frustrer les petites coquettes et les mamans fondues de mode enfantine. Elles se rattraperont les mercredis et les week-ends !

Eviter les lacets !

Certains enseignants vont jusqu'à préférer les baskets à fermetures élastiques ou à scratch : ce n'est pas un caprice de leur part, mais bien le côté pratique qui les inspire ici. S'ils vont apprendre à nouer les lacets au cours de leur scolarité en maternelle, les plus jeunes enfants ne savent pas lacer leurs chaussures tout seuls. Or, il faut bien comprendre que le temps que consacreront l'enseignant et l'Atsem à dénouer et renouer les lacets de 25 élèves est perdu pour l'activité elle-même, qui s'en trouvera raccourcie d'autant, et c'est dommage !

Enfin, certains d'entre nous renâclent quand il s'agit de marquer les vêtements. La tâche peut en effet s'avérer fastidieuse, mais les plus jeunes enfants ne savent pas toujours retrouver et reconnaître leurs affaires. Les marquer est la seule garantie qu'elles ne seront pas perdues ou échangées.

 

Le 1 juillet 2012 Laure Dumont

Je m'inscris à la newsletter bimensuelle, c'est gratuit ! Voir un exemple

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

172