Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Lycée

La vérité sur le niveau scolaire des lycéens

Il n’existe pas aujourd'hui de moyens fiables et adaptés aux nouveaux enseignements pour évaluer, dans sa globalité, le niveau scolaire des lycéens. Comment expliquer, alors, qu’il soit si souvent question, depuis quelques années, de sa baisse ?

 

Les élèves français ne sont pas les meilleurs !

“Les élèves français peuvent mieux faire”, résume Éric Charbonnier, expert sur les questions d'éducation à l'OCDE. Ce que semble confirmer la dernière en­quête Pisa (Programme international pour le suivi des acquis des élèves), réalisée en 2006 dans 57 pays représentant 90 % de l'économie mondiale : les élèves français de 15 ans figurent au 17e rang en maths et en compréhension écrite, et au 19e rang en sciences. Et cet expert d'ajouter : “Ce fut un choc pour nos respon­sables politiques de s'apercevoir, lors de la première enquête en 2000, que nous n'étions pas les meilleurs, notamment en maths où on se pensait supérieurs.

Dans la moyenne…

D'où les cris d'alarme. Mais ce n'est pas la catastrophe : le ni­veau des élèves français est dans la moyenne des trente pays les plus riches. Il est dans le bloc de tête.” Surtout, le classement Pisa concerne les élèves de 15 ans : soit, en France, uniquement les lycéens de seconde n'ayant jamais redoublé (60 %) et des élèves de troisième en retard. Et ces der­niers sont nombreux, le redoublement étant, en France, important au collège. Donc l'enquête Pisa ne préjuge en rien du niveau des lycéens dans leur globalité.

Dispose-t-on d’outils efficaces pour évaluer les lycéens ?

À l'heure actuelle, il n'existe aucune enquête mesurant le niveau des lycéens français par rapport aux autres lycéens (ou équivalents) dans le monde. Pas plus qu'on n'est capable d'évaluer si leur niveau a baissé ou monté sur dix, vingt ou trente ans. Tout au plus quelques expériences sont-elles menées ici et là. Notamment, en 2004, un collectif d'enseignants de français avait fait passer à des élèves de seconde une dictée donnée au brevet des collèges cinq ans plus tôt (donc à des élèves de troisième). Pas moins de 56,4 % des lycéens concernés ont eu… zéro !

Peut-on vraiment parler de chute du niveau scolaire ?

L'hypothèse d'une baisse de niveau tient aussi beaucoup aux simples impressions des professeurs ou responsables d'écoles d'ingénieurs ou de commerce, dont les reproches concernent aujourd'hui les maths ou l'histoire-géo. En même temps, personne ne mentionne le fait qu'au­jourd'hui, les programmes sont bien plus ambitieux qu'ils ne l'étaient il y a trente ans ; la maîtrise des nouvelles tech­nologies et des modes de raisonnement qui y sont as­sociés ne sont pas vraiment évalués, etc. Bref, le niveau n'est pas en chute libre, mais a changé de registre sans que l'on crée de nouveaux outils pour le mesurer.

 

Le 13 novembre 2008 Sandrine Pouverreau - Pour le magazine Phosphore

Vos commentaires

Suppression des Réseau d'Aide spécialisé dans les écoles

Bulle Partager vos questions et réactions

signaler un abus signaler un abus

17/11/2008 - ,

Avec le gouvernement actuel, nous allons continuer à creuser les écoles dès l 'élémentaire. A partir de la rentrée prochaine, il veut supprimer 3000 poste d'enseignants spécialisés(Enseignants très important dans une équipe pédagogique...) A suivre ...

Masquer

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

160