Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

En famille

L’hygiène à l’adolescence

Beaucoup d’adolescents n’ont pas du tout envie de se laver. Non pas parce qu’ils sont devenus sales avec l’âge mais tout simplement parce qu’ils entretiennent un rapport compliqué avec leurs corps.

 

 

L’hygiène, un passage obligé pour une bonne santé : un message qui laisse la plupart des adolescents de marbre. A ce moment de leur vie, ils ont bien d’autres préoccupations qui s’imposent à eux et sont suffisamment envahissantes pour les tenir éloignés de la douche ou de la baignoire. Spécialement les garçons qui, au moins au début de l’adolescence, sont moins motivés que les filles par la volonté de séduire et donc d’afficher une apparence soignée.

L’adolescence, une nouvelle relation avec son corps

Pour se laver, il faut se dévêtir entièrement. Une évidence qui ne va pas toujours de soi… Pour certains ados, cette confrontation à leur nudité provoque une forme d’excitation dont ils préfèrent se protéger. Pour d’autres, c’est la souffrance qui est au rendez-vous quand ils doivent savonner sous toutes les coutures ce corps en pleine métamorphose qui peut leur sembler très laid. Et puis ne pas se laver, conserver sa crasse et son odeur intactes peut rassurer l’adolescent : c’est une façon inconsciente de garder la maîtrise sur son corps, de le maintenir entier.

Le manque d’hygiène, une attitude souvent passagère

Si le refus de se laver d’un adolescent s’accompagne d’autres signes inquiétants – un désintérêt total pour son apparence, un repli sur soi, une grande fatigue, etc.–, peut-être traverse-t-il une phase de dépression. Il a alors besoin d’être pris en charge par un spécialiste.

Côté parents : le tact s’impose

Du côté des parents, le mieux est de faire preuve de patience. Le jour où il a envie de plaire, un adolescent comprend de lui-même que les cheveux gras, l’haleine de chacal et les ongles noirs ne sont pas franchement des atouts !

 

En attendant cette révélation, rien ne les empêche de lui faire remarquer, avec le plus de tact possible, que l’odeur de sa transpiration est vraiment très forte. Il n’en a peut-être pas conscience. Pour mieux faire passer la pilule, ils pourront mettre ça sur le dos des hormones, ce qui est la vérité !

 

Le 11 avril 2014
Isabelle Gravillon
Photo : Belchonock-Thinkstock

Le dico des ados

De A comme Acné à T comme Tatouage, en passant par Cannabis, Harcèlement ou Sexualité… découvrez le  dico pratique  de l’adolescence.

Une définition, des points de repères, des conseils concrets et des pistes pour aller plus loin en cas de besoin : toutes les facettes de la vie des ados sont abordées de manière simple et accessible.

Le dico des ados

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

1500