Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Adolescents

Les ados et les mensonges

A l’adolescence, on observe souvent une recrudescence des mensonges. Ces petits arrangements avec la vérité ne sont pas forcément problématiques. Sauf s’ils sont vraiment trop fréquents.

 

 

Alors qu’enfant il hésitait à mentir, par volonté d’être conforme aux normes et à la bienséance, ce comportement lui pose beaucoup moins problème aujourd’hui qu’il est adolescent ! Au contraire même, il trouve un certain plaisir dans cette transgression. Mille et une raisons peuvent pousser un jeune à mentir.

Mentir pour préserver son intimité

Tout d’abord, pour protéger son intimité du regard parental qu’il peut vivre comme un peu trop intrusif. Cela peut aussi être un mensonge purement utilitaire pour s’éviter un désagrément : il a un devoir urgent à rendre au moment où on lui demande d’aider à ranger le linge. Mentir peut également être l’expression inconsciente d’une certaine agressivité contenue vis-à-vis de ses interlocuteurs, associée au sentiment agréable de manipuler l’autre.

Mentir pour éviter les reproches

Parfois aussi, un adolescent ment parce qu’il n’assume pas, à ses propres yeux et à ceux des autres, ce qu’il a fait : la preuve qu’il a conscience d’avoir dérapé. Quand ils sont systématiques, les mensonges peuvent signaler le besoin d’être reconnu aux yeux des autres, quitte à s’inventer de toutes pièces un personnage formidable, à qui il n’arrive que des choses extraordinaires. Ici, on est plutôt dans le registre d’une estime de soi défaillante, dans la volonté d’être quelqu’un d’autre. Les bobards un peu trop fréquents peuvent enfin être provoqués par une éducation trop autoritaire, le jeune redoutant les réprimandes de ses parents au moindre faux pas.

Sans dramatiser, montrer qu’on n’est pas dupe

Ce n’est pas parce qu’ils ont pris leur adolescent en flagrant délit de mensonge, que ses parents doivent lui retirer leur confiance. Sans en faire tout un drame, ils peuvent se contenter de lui signifier qu’ils ne sont pas dupes et qu’on ne les trompe pas aussi facilement ! Ainsi, ils ne se rendront pas complices de ses tromperies.

Entendre un besoin de liberté

Pour éviter qu’il prenne l’habitude de dissimuler, ils veilleront à respecter sa vie privée, à lui laisser une marge de liberté suffisante afin qu’il puisse vivre certaines expériences sans être contraint de mentir, à ne pas avoir des exigences démesurées, notamment au niveau scolaire. Bien sûr, la valeur de l’exemple étant fondamentale, encore à cet âge, les parents auront tout intérêt à ne pas mentir devant leur ado, pour échapper par exemple à une invitation qui ne les emballe pas !

 

Le 14 mars 2014
Isabelle Gravillon
Photo : miflippo-Thinkstock

Le dico des ados

De A comme Acné à T comme Tatouage, en passant par Cannabis, Harcèlement ou Sexualité… découvrez le  dico pratique  de l’adolescence.

Une définition, des points de repères, des conseils concrets et des pistes pour aller plus loin en cas de besoin : toutes les facettes de la vie des ados sont abordées de manière simple et accessible.

Le dico des ados

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

1490