Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Scolarité

Post-bac : il ne trouve pas sa voie, refait une première année, que faire ?

Son bac en poche, inscrit à la fac, on pensait être tranquille… et sa première année a été une cata. Il doute, ne sait pas quelle filière lui conviendrait… Inquiet, on oscille entre deux attitudes : le laisser trouver sa voie, le secouer et l’inciter à prendre un job pour s’éclaircir les idées ? Le point de vue de Philippe Jeammet, psychiatre.

 

 

« Quel accompagnement envisager ? Les parents vont devoir jongler entre deux extrêmes, entre sentiment d’abandon (s’ils se tiennent trop loin de leur jeune) et sentiment d’intrusion (s’ils s’en rapprochent trop). Réagir montre au jeune que ses parents refusent cette situation et pensent qu’un autre choix est possible. Mais ils ne sont pas toujours les mieux placés pour agir. En s’impliquant, c’est comme si cela devenait leur affaire.

Les parents risquent de trop s’impliquer

En outre, le jeune peut imaginer que ses parents ne lui accordent pas de valeur ou ne le pensent pas capable de faire face tout seul : il pourrait se sentir forcé, contraint de se conformer au désir des parents (de finir sa première année de droit, de redoubler, etc.). Il faudrait donc s’étonner de ses résultats bien en deçà de ses capacités, de son envie d’abandonner le droit qu’il vient tout juste de commencer, et lui rappeler que s’il s’en donne les moyens, il va y arriver.

Essayer de le remobiliser

Dans tous les cas, l’erreur à ne pas faire serait de laisser le jeune seul. Sans prendre les rênes de sa vie et sans lui dire que “C’est bon, laisse-nous faire, on va trouver une solution”, les parents ne peuvent néanmoins pas le laisser décrocher.

 

Il ne sait plus ce qu’il vaut, ce qu’il veut. Il flotte dans sa vie, entre fumette et séchage de cours. Il peut y avoir un élément déclencheur (il a raté son bac/il vient d’être quitté) ou non. Même s’il tempête et affirme qu’il veut qu’on lui fiche la paix, l’entourage doit rester présent, pour porter le quotidien sans trop le faire sentir, étayer le jeune et le remobiliser, y compris par des solutions comme l’internat ou la thérapie familiale si elles semblent bienvenues.

 

Les parents vont créer les conditions d’une reprise de la vie… sans bien savoir quel sera le résultat. Mais leur rôle est complexe : après le lycée, notamment, il n’est pas toujours simple de dénicher l’accompagnement ou l’aide pédagogique adéquats ! Et les parents sont d’autant plus perdus qu’ils n’ont pas toujours connu ce monde post-bac.

Continuer à le valoriser

En tout cas, quand le jeune sera prêt, c’est sûr, il repartira. Pour l’instant, reste à désenclencher le cercle vicieux par lequel, moins le jeune va en cours ou en fac, moins il se sent confiant et moins il a envie de revenir. Son cas n’est pas isolé : au cours des deux premières années d’études après le bac, un tiers des étudiants décrochent de leur cursus universitaire*. Or, tout le monde a besoin de se valoriser.

 

Étudier des années sans rien obtenir qui valide un parcours, c’est douloureux. Que le jeune soit majeur ou non n’y change rien. Le parent peut dire : “Tu as peut-être 18 ans mais tu dépends de nous — et c’est normal —, donc, ce que tu vis nous préoccupe”. »

 

* Chiffre 2009, ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche.

 

A lire aussi d'autres extraits du livre de Philippe Jeammet :

 

→ Mon ado boit trop en soirées, comment réagir ?

→ Pourquoi fixer l’heure de son coucher aide l’enfant à grandir ?

 

 

 

Le 5 avril 2014
Extrait du livre de Philippe Jeammet «Grandir en temps de crise, comment aider nos enfants à croire en l’avenir», éd. Bayard
Photo : Nick White-Thinkstock

Notre spécialiste, Philippe Jeammet

Grandir en temps de crise, comment aider nos enfants à croire en l’avenirPhilippe Jeammet est psychanalyste et psychiatre, auteur de Grandir en temps de crise, comment aider nos enfants à croire en l’avenir.

 

Ed. Bayard, mars 2014, 18 €.

 

Où trouver ce livre ?

Le dico des ados

De A comme Acné à T comme Tatouage, en passant par Cannabis, Harcèlement ou Sexualité… découvrez le  dico pratique  de l’adolescence.

Une définition, des points de repères, des conseils concrets et des pistes pour aller plus loin en cas de besoin : toutes les facettes de la vie des ados sont abordées de manière simple et accessible.

Le dico des ados

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

1480