Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Enfants

Ma fille n’arrive pas à s’endormir le soir

Votre fille retarde le moment d’aller se coucher, angoissée. La faute à ces films d’horreur ? Elle jure que non, mais du haut de ses 13 ans, elle a posé la question à un copain : «Tu crois qu’une créature pourrait transpercer le plafond et tomber dans mon lit ?» Vous avez besoin d’arguments pour lutter contre l’au-delà.

 

 


Votre fille ne réclame plus d’histoire, mais elle redoute le moment du coucher. D’accord, les ados aiment se faire peur, visiter les catacombes, grimper sur le grand huit… Mais là, elle ne dort plus. Vous avez besoin d’arguments pour lutter contre l’au-delà.

La force est avec vous… et avec elle !

Dans notre monde binaire, heureusement, là où sévit le Mal, le Bien n’est pas très loin. Comme elle aime les films, inspirez-vous des héros auxquelles elle peut s’identifier : Harry Potter, Twilight,… Ils combattent le Mal et surtout ils gagnent ! Elle pourrait elle aussi inventer un personnage et écrire chaque soir une histoire à lire à sa petite soeur, ensuite, elle ferait brûler une bougie parfumée. L’angoisse naît de l’inconnu, alors aidez-la à imaginer quel serait son nouveau rituel d’endormissement.

Plongez dans le surnaturel à ses côtés…

Renseignez-vous avec elle sur le normal et le paranormal de manière à clarifier sa perception du réel et de l’irréel. Elle a déjà de l’expérience dans le domaine : elle ne craint plus le loup ni les sorcières maléfiques parce qu’elle a dépassé ses peurs d’enfant. Elle comprendra que chaque âge a ses peurs…

 

Quelles sont les siennes ? Elle a peur de l’avenir ? Discutez-en ensemble pour l’aider à trouver sa voie… Elle a peut-être peur des autres ? Proposez-lui d’inviter des copains plus souvent ou de suivre les mêmes cours qu’eux, la danse, le théâtre… Comme beaucoup d’enfants et d’ados, elle a peur d’être abandonnée : dites-lui très souvent que vous l’aimez et que vous serez toujours là pour elle.

… mais restez sur Terre !

Votre fille habite chez vous, mais elle doit s’approprier son propre espace et commencer à reprendre la main sur son territoire. Voilà un objectif bien concret ! Cela détourne son attention de l’imaginaire, éloigne ses peurs et la pose dans sa réalité. Elle peut par exemple redécorer sa chambre, changer la place du lit, créer une autre ambiance… Quelles couleurs lui plaisent, quel mobilier ? Girly ? Naturel ? Fashion ?

 

Ne minimisez pas l’expression d’une angoisse. Si d’autres symptômes vous inquiètent, parlez-en à un professionnel, mais dites-vous qu’elle est jeune et qu’il suffit parfois de redéfinir certains points mal interprétés pour que tout rentre dans l’ordre. Et vous-même, donnez l’exemple : imaginez le meilleur en toutes circonstances, soyez optimiste !

 

Le 15 février 2014
Anne Stépourenko, coach en relations familiales
Photo : Claudia Cioncan-Thinkstock.

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

1463