Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Adolescents

Les ados et le piercing

Les adolescents fans de piercings expliquent leur attrait pour ces bijoux très particuliers par des motivations esthétiques. Mais il existe souvent d'autres intentions qui relèvent de leur inconscient.

 

 

Un adolescent porteur de piercings ou désireux d'en arborer avance le plus souvent un argument esthétique : il trouve cet ornement beau, seyant. Avec un piercing dans le nez, l'oreille ou sous la lèvre, il se sent plus séduisant, plus sûr de son image. Il ne fait aucune différence avec d'autres bijoux, eux socialement bien acceptés, comme des boucles d'oreilles par exemple.

Le piercing, marque d'appartenance à un groupe

Son attrait pour les piercings peut aussi être une manière de marquer son appartenance à un groupe de copains qui eux aussi en portent et ainsi de s'enraciner solidement dans ce groupe. Plus inconsciemment, en perçant ainsi sa peau et en s'infligeant donc une certaine douleur, il cherche à rétablir le contact avec ce corps qui change et semble lui échapper.

Un piercing, comme pour maîtriser son corps

Il peut aussi vouloir provoquer ses parents, leur envoyer un message : ce corps est à moi, j'en fais ce que je veux, vous n'en avez plus la maîtrise comme lorsque j'étais enfant.

Interdire un piercing, une bonne idée ?

Interdire à un adolescent de se faire un piercing peut s'avérer risqué. S'il est vraiment décidé, il peut alors le faire n'importe où, dans un endroit où aucune autorisation parentale ne sera exigée et les conditions de sécurité sanitaire peu probablement respectées.

Demande de piercing : gagner du temps

Mieux vaut sans doute tenter de gagner du temps : pour l'instant je n'y suis pas favorable mais je suis d'accord pour en reparler dans trois mois si tu n'as pas changé d'avis. Ou bien négocier : je suis d'accord pour te donner mon autorisation, à condition que tu fasses un seul piercing, dans telle zone du corps et que tu ailles chez un professionnel reconnu.

Pour en savoir plus

  • L'INPES (Institut national de prévention et d'éducation pour la santé) propose une brochure : Piercing, tatouage, Risques d'infections, Mesures élémentaires de prévention. A télécharger sur : 

www.inpes.sante.fr/

 

 

 

 

 

Le 23 janvier 2014
Isabelle Gravillon
Photo : Asta Zaborskyte-Thinkstock

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

1441