Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Scolarité

Il ne se concentre pas plus de 10 minutes d’affilée

Chez vous aussi les devoirs après l’école peuvent tourner au vinaigre ? Parfois, c’est vous qui craquez. D’autres fois, c’est votre enfant ! Cherchons l’erreur… et les solutions avec Audrey Akoun, psychologue spécialisée en pédagogie positive, et Isabelle Causse-Mergui, orthophoniste et rééducatrice en mathématiques.

 

 

C'est quoi le problème ?

  • Les cahiers sont à peine ouverts depuis 10 minutes que votre enfant se dandine sur sa chaise, qu’il dessine, bâille… Il est incapable de se concentrer plus de 10 minutes d'affilée. Et les devoirs sont loin d’être finis !

La raison

  • « La plupart des enfants ET des adultes ne restent pas réellement concentrés plus de 10-15 minutes, rappelle Audrey Akoun. L’attitude de votre enfant est donc normale. »  

Les solutions

  • • « Si la séance des devoirs doit un peu durer, répartissez-la en plusieurs séquences de 10 minutes, conseille Audrey Akoun. Exemple : 10 minutes pour deux opérations ou un problème, 10 autres pour relire une leçon ensemble…

 

  • • Dites à votre enfant qu’entre chaque plage de travail, il pourra faire une pause de 5 minutes. Vous n’y passerez pas plus de temps au total car votre enfant sera plus efficace. »

 

  • • Pour l’aider à matérialiser le temps dont il dispose, vous pouvez utiliser un minuteur. Il existe aussi des « Time timer » (en vente sur Amazon), ce sont des cadrans d’horloge sur lesquels le temps passé apparaît en rouge : ainsi l’enfant visualise le temps qui s’écoule.

 

  • •  Important aussi à la fin de chaque séance : « proposez-lui de colorier un symbole de son choix : un cœur, une fleur, une étoile… Une manière de reconnaître l’effort accompli », ajoute la psychologue.

 

 

 

Le 9 mars 2014
Sophie Viguier-Vinson
© Enfant Magazine
Photo : Ingram Publishing-Thinkstock

Nos spécialistes

• Audrey Akoun, psychologue spécialisée en pédagogie positive, est coauteur d’Apprendre autrement avec la pédagogie positive, éd. Eyrolles, cofondatrice de La Fabrique à Bonheurs proposant du coaching pour parents et enfants (www.lafabriqueabonheurs.com).

 

• Isabelle Causse-Mergui, orthophoniste et rééducatrice en mathématiques, est l'auteur de 100 idées pour aider les élèves « dyscalculiques », éd. Tom Pouce, et de A chaque enfant ses talents, éd. Le Pommier.

Où trouver de l’aide ?

• L’étude dirigée à l’école : les devoirs sont corrigés. Quand l’enfant rentre à la maison, vous n’avez qu’à lui proposer de regarder rapidement. Attention, vérifiez qu’il s’agit bien d’études dirigées et non surveillées. Renseignez-vous dans son école.

 

• L’aide aux devoirs : différentes formules existent selon les villes. Certaines sont gratuites. Renseignez-vous auprès de votre mairie.

 

• Une orthophoniste : certaines sont formées pour aider en cas de blocage dans les apprentissages. Discutez-en avec l’enseignant de votre enfant.

 

Vos commentaires

refus d'écriture

Bulle Partager vos questions et réactions

signaler un abus signaler un abus

07/01/2015 - CIMO (2 enfants) ,

MON FILS A 6ANS IL AIME PAS 2CRIRE NI DANS L'ECOLE NI DANS LA MAISON

Masquer

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

1399