Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

En famille

La fête des Mères, ça n’a pas de prix !

La fête des Mères trouve son origine dans l’Antiquité, où était célébrée Rhéa, la mère de tous les dieux. Quel sens a-t-elle aujourd’hui ? Christine Castelain-Meunier, sociologue au CNRS, nous en dit plus.

 

En quoi la fête des Mères est-elle bénéfique pour les enfants ?

Christine Castelain-Meunier, sociologue au CNRS : En premier lieu, la fête des Mères permet à l'enfant d'apprendre la valeur du don et de concevoir plus clairement le lien affectif qui l'unit à sa mère. Il réalise tout ce que sa mère fait pour lui au quotidien, tout l'amour qu'elle lui donne et qu'il reçoit pleinement, pour le lui rendre de manière symbolique lors de cet événement.

C'est aussi une occasion pour lui d'expérimenter une certaine forme de rédemption : son don lui permet de faire disparaître le sentiment de culpabilité qu'il nourrit souvent à l'égard de ses parents, notamment à cause des petites bêtises qu'il a pu faire.

Ensuite, cette fête lui permet d'appréhender l'idée de communauté et de tradition : la fête des Mères est souvent abordée et préparée en classe, où l'enfant comprend qu'il est un enfant parmi d'autres, qui tous offrent un présent à leur maman lors de cette fête nationale.

Il s'initie ainsi au concept de rituel et se responsabilise dans le groupe familial et celui, plus large, de la communauté.

L’aspect “rituel” est donc essentiel ?

C. C.-M. : En effet, organiser une petite cérémonie familiale autour de cet événement permet de renforcer son caractère traditionnel, mais aussi et surtout de valoriser le don de l'enfant. Il est également bienvenu que la maman conserve le cadeau qui lui a été fait dans un endroit visible de tous ou qu'elle affectionne particulièrement, afin de montrer l'importance qu'elle lui donne.

En ce sens, la fête des Mères possède une autre qualité remarquable : elle met en avant “l'être” plutôt que “l'avoir”. Dans notre société de consommation, la possession de biens matériels (“l'avoir”) est généralement présentée comme la seule chose digne d'intérêt.

Lors de la fête des Mères, au contraire, ce n'est en aucun cas la valeur matérielle et marchande du cadeau qui est reconnue et appréciée, mais uniquement sa valeur affective, sa symbolique et sa provenance (“l'être”).

Et pour les mamans, que représente cette fête ?

C. C.-M. : Pour une maman, le cadeau offert est perçu comme une preuve d'amour et une reconnaissance de son investissement. Son rôle de mère est considéré à sa juste valeur, et non comme allant de soi. L'amour qu'elle donne lui est ainsi rendu et le lien qui existe entre elle et son enfant s'en trouve renforcé.

La fête des Mères est donc un moment de plaisir partagé, pour l'enfant et la maman, centré sur des notions qui font de plus en plus défaut à notre actuelle société : l'amour, l'empathie et la générosité.

 

Le 20 mai 2014 Propos de Christine Castelain-Meunier, sociologue au CNRS, recueillis par Denis Beauchamp pour le magazine Toboggan. Illustration de Lynda Corazza.

Je m'inscris à la newsletter bimensuelle, c'est gratuit ! Voir un exemple

A propos de Christine Castelain-Meunier

Christine Castelain-Meunier est sociologue au CNRS et l'auteure de Pères, mères, enfants aux éditions Flammarion et Le ménage : la fée, la sorcière et l'homme nouveau, bientôt chez Stock.

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

1324