Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

En famille

Comment respecter l’environnement en famille ?

Consommer moins ou durable, réduire ses déchets, économiser l’eau, l’électricité, manger local… Nous sommes nombreux à être convaincus de la nécessité de faire des efforts et nombreux, aussi, à les remettre à plus tard. D’autres ont décidé de changer leur mode de vie assez radicalement. Quatre familles racontent…

 

Anne et Jean-François, parents de Adèle (8 ans), Solange (5 ans) et Hélène (8 mois)

« Si nous avons quitté la (très) grande ville pour une petite commune, c’est aussi pour vivre davantage au contact de la terre. Sans être trop insistants ni catégoriques, nous associons nos deux filles, de 5 et 8 ans, à nos gestes en faveur de l’environnement. Plus que des explications souvent complexes, les actes concrets les habituent à faire attention à la nature. »

Renoncer à la voiture flemme

« Pour d’ex-citadins, rompus aux transports en commun et à la marche à pied, quel choc en s’installant dans une petite ville : on prend le volant pour un oui ou pour un non. Rares sont les marcheurs !

Dès notre arrivée, nous avons rallié le “pédibus”, ramassage scolaire piéton, organisé par des parents à l’initiative de la mairie pour… désengorger le centre-ville du trafic automobile. Depuis, pas question de manquer ce rendez-vous quotidien, qui permet aux filles de retrouver copains et copines pour faire le chemin ensemble jusqu’à l’école. Ce petit quart d’heure à pied fait office de sas entre l’école et la maison, c’est le moment de défoulement. »

Trier et réduire ses déchets : merci l’école !

« A la maison, nous trions les déchets et entretenons un (gros) compost. Pour s’y tenir, le meilleur argument ne vient pas de moi, mais de l’école de mes filles.

Dès les petites classes, des actions de sensibilisation de la protection de l’environnement sont organisées. Les salles sont équipées de plusieurs poubelles, contrôlées par les élèves. Un compost va être installé pour les restes de la cantine et les enfants vont cultiver des potagers en carrés. La maîtresse a beaucoup de poids. Tant mieux ! Je préfère que ce soit elle qui sermonne plutôt que moi. »

Jardiner et respecter les saisons

« A peine le camion de déménagement parti, que toute la famille se penchait sur la terre du futur potager. Le jardin est une splendide façon de découvrir le cycle des saisons, de la nudité de l’hiver à l’exubérance estivale. Il offre aussi un subtil équilibre entre les efforts à fournir et les promesses enfouies dans la terre. Une bonne école !

Je n’ai plus besoin de me lancer dans de longues explications pour refuser d’acheter des fraises en décembre, des melons dès le mois d’avril… Mes filles le voient bien : il y a les fruits et les légumes qui sont là, sous leurs yeux, ou chez le producteur à la ferme. Tous les autres ne doivent leur présence dans les rayonnages qu’à de longs trajets en camion, de longs séjours en serre ou en chambre froide, de copieux arrosages d’engrais. »

Eviter la surconsommation

« Dans les rayons d’un supermarché, je suis encline à refuser beaucoup d’achats. Pour des raisons diverses : le suremballage, l’inutilité (le petit gadget qui va finir à la poubelle), la qualité des ingrédients (le nez sur l’étiquette, je traque les graisses hydrogénées)…

Mais je sais aussi que refuser sans cesse serait contreproductif et finirait aussi par stigmatiser mes filles (“celles qui mangent des trucs bio !”). Les taquineries de mes nièces adolescentes sont là pour me le rappeler. Je cède donc sur quelques achats et fais passer certains refus en proposant de faire des choses nous-mêmes. Ces madeleines emballées une à une… on pourrait en faire à la maison, non ? »

Prendre soin de la nature… parce qu’on la trouve belle

« Quand j’éteins pour la énième fois les lumières dans des pièces vides, j’ai des doutes ! Quand ma petite de 5 ans revient indignée de chez une copine en disant : “Elle appuie plein de fois sur le savon, ça coule partout, c’est du gaspillage !”, je me dis que certains messages ont fait leur chemin.

Mais ma plus grande joie, c’est de remarquer qu’elles sont sensibles à la beauté de ce qui les entoure, pouvant interrompre une partie de ballon pour s’émerveiller d’une petite fleur, d’une lumière d’orage ou d’un horizon dégagé : “C’est beau, hein ?” Ce pas-là me semble être le plus important. »

 

Le 20 mars 2013 Anne Bideault pour VosQuestionsdeParents et le supplément “Pomme d’Api pour les parents” d’avril 2013

Je m'inscris à la newsletter bimensuelle, c'est gratuit ! Voir un exemple

Bayard Jeunesse et Milan s’engagent pour le développement durable

J'aime ma planète - En avril, 20 magazines jeunesse et sites internet du groupe Bayard participent à l’opération !

 

 

À l’occasion de la Semaine du développement durable, dont ils sont partenaires, les éditeurs Bayard Jeunesse et Milan sensibilisent leurs jeunes lecteurs à l’environnement et à l’univers marin dans une grande opération engagée : “J’aime ma planète !”

A retrouver dans toutes les publications jeunesse. 

Pour en savoir plus sur Bayard Jeunesse et le développement durable, consultez le blog Vivonsdurable.com

 

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

1299