Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Lycée

Emploi du temps : lycéens au bord de la crise de nerf

Repos, travail ou loisirs : les jeunes ne devraient pas avoir à choisir ! Pourtant, leurs journées sont surchargées et ils paraissent fatigués et sous pression. Une chronobiologiste, un psychologue et un parent d'élève évoquent ce rythme effréné et proposent des pistes de réflexion pour l'alléger.

 

Sylvie Royant-Parola, chronobiologiste

“La charge de travail que l'on donne aux lycéens en plus des heures de cours est beaucoup trop importante. Il faudrait que la journée de travail n'excède pas huit heures par jour, devoirs inclus. Ainsi, les élèves pourraient trouver un équilibre sans être tiraillés entre le repos, les loisirs et le travail. Entre 15 et 20 ans, on a besoin de neuf à dix heures de sommeil. La croissance, les changements hormonaux, les processus de maturation du cerveau demandent énormément de ressources. Une nuit de quatre heures génère des symptômes comparables à ceux d'une cuite sans avoir bu d'alcool.”

François Testu, psychologue

“Les lycéens sont soumis à une forte pression. J'ai constaté que beaucoup souffrent d'un manque cruel de confiance en eux alors qu'ils sont très sérieux à l'école. On ne les ménage pas. Les journées surchargées succèdent aux journées gruyères. Le matin, la vigilance monte progressivement pour atteindre son pic entre 11h et 12h. Il y a ensuite un creux, l'activité reprenant vers 14h pour s'arrêter vers 17h-18h. Pour ne pas la ‘casser’, il ne faudrait pas charger le début de la matinée et de l'après-midi par des matières ‘lourdes’, mais plutôt monter la ‘charge’ petit à petit.”

Bénédicte, mère de Célestine, 17 ans en Terminale S

“Les journées de Célestine sont longues. C'est stressant et nous avons d'ailleurs traversé une grosse crise. Le soir, en rentrant de l'école, elle s'enfermait dans sa chambre, en me disant qu'elle allait travailler. Mais, un jour, sa sœur, que je grondais parce qu'elle passait son temps à surfer sur Internet, m'a appris que Célestine faisait la même chose. Nous avons eu une conversation musclée. Je n'acceptais pas que ma fille m'ait menti pour s'isoler avec son écran, qu'elle s'enferme dans sa bulle. Finalement, elle ne décrochait jamais de son bureau. Je ne pense pas que ce soit le meilleur moyen de décompresser. Quand elle a fini ses devoirs, je veux qu'elle mène une vie de jeune fille “normale”. On a discuté et elle m'a avoué qu'elle se sentait seule, qu'elle était fatiguée de jouer le rôle de la fille sérieuse. Depuis cette explication, elle quitte plus souvent sa chambre après ses devoirs et se confie davantage. La pression de la réussite, du travail s'est allégée.”

 

Le 27 octobre 2008 Jean-Baptiste François et Hélène Fresnel, pour le magazine Phosphore

A propos des spécialistes

Le docteur Sylvie Royant-Parola, chronobiologiste, est présidente du réseau Morphée, premier réseau de santé consacré à la prise en charge des troubles du sommeil.
Elle a écrit : Les mécanismes du sommeil, éd. Le Pommier, 2007, 8,60 €.

François Testu, professeur en psychologie à l'université François Rabelais de Tours et spécialiste des rythmes scolaires.
Il est l'auteur de : Rythmes de vie, rythmes scolaires, éditions Masson, 2008, 25 €.

Une lycéenne témoigne

Hélène, élève en première S au lycée Pasquier d'Avignon.

“Les différences entre la seconde et la première sont très importantes. Il y a le double voire le triple de travail à la maison. Les cours, aussi, demandent plus d'attention… Avant, je me consacrais un peu plus à mon sport favori : la natation synchronisée. J'y allais une fois de plus par semaine, donc trois heures de plus… Il arrive parfois que je sois dégoûtée de ne pouvoir sortir avec mes amis. Mais, finalement, je me rends compte que ça me rend service. Malgré tout, je trouve que je n'ai pas assez de temps pour me reposer. Souvent le matin, c'est très dur de se lever. Je ne participe plus… Je continue à écouter le cours mais je suis moins attentive qu'en temps normal.”

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

129