Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

Adolescents

La bonté, qu’est-ce que c’est ?

Votre ado se demande ce que signifie “être bon” aujourd’hui ? Voici des pistes de réflexion pour faire la différence entre agir avec gentillesse et être faible… sans chercher à devenir un superhéros mais quelqu’un de bien. Cela demande des efforts. Mais si c’était la clef du bonheur ?

 

L’honnêteté

Être bon ne signifie pas être parfait. Au contraire : quelqu'un de bien a des défauts comme tout le monde, mais il les reconnaît et s'accepte tel qu'il est. Être honnête avec soi-même permet de l'être avec les autres.

Vous craignez souvent le jugement de votre entourage ? Il est pourtant impossible de toujours vous montrer sous votre meilleur profil. Et heureusement ! Quoi de plus ennuyeux qu'un monsieur ou une madame parfait(e) ? Vos défauts forgent votre personnalité autant que vos qualités.

Certains défauts, s'ils sont assumés et pas utilisés pour blesser l'autre, peuvent même apparaître comme positifs. Un râleur pourra passer pour quelqu'un qui sait se faire respecter grâce à son caractère bien trempé.

Et si vous êtes capable d'accepter vos propres défauts, vous aurez moins de mal à accepter ceux des autres. Vous serez plus indulgent, donc plus aimable.

La morale

Dans la vie, chacune de vos actions est une opportunité de faire le Bien. La question est de savoir : qu'est-ce que le Bien ? Car on ne partage pas tous la même définition.

L'éducation, la culture et les gens qui nous entourent peuvent nous influencer différemment. Les codes de savoir-vivre, notamment, peuvent changer d'une culture à l'autre : par exemple, roter à table est très mal vu en France, alors qu'en Chine, cela signifie qu'on a bien mangé.

Néanmoins, les grandes règles de morale, elles, s'appliquent partout : tu ne tueras pas ton prochain, tu ne voleras pas, etc. Au-delà de ces grands principes, chacun peut avoir des valeurs qui lui tiennent particulièrement à cœur.

Être moral, c'est respecter ses valeurs dans chacun de ses choix et chacune de ses actions, en veillant à ne pas empiéter sur les valeurs des autres. Être moral, c'est aussi accepter d'accomplir certains devoirs : être poli, être juste, suivre les règles établies pour le bien de tous…

Si vous avez un doute quant à la morale de l'une de vos actions, une question simple vous éclairera : “Si tout le monde faisait comme moi, est-ce que ça marcherait ?”

L’empathie

Être bon, c'est l'être avec les autres. Être capable de se mettre à leur place, essayer de les comprendre, accepter et respecter leurs différences pour mieux interagir avec eux, et ainsi gagner leur respect.

Il est tentant de vouloir juger l'autre en fonction de soi, de penser qu'à sa place, on aurait agi autrement et mieux. Pourtant, c'est en s'ouvrant aux différences que l'on devient de plus en plus tolérant. Être bon, c'est être dans l'écoute plutôt que dans le jugement.

Un ami vous confie une erreur qu'il a commise ? Il n'attend pas de vous que vous en rajoutiez une couche sur sa faute, il la connaît. Il a peut-être besoin de soutien, d'écoute, dans un moment où il n'est pas fier de lui.

Si votre sens de l'empathie ne suffit pas à deviner ses attentes, pourquoi ne pas lui demander directement : “Comment puis-je t'aider ?” Ensuite, à vous de voir ce que vous pouvez faire, ou pas. Car être bon avec l'autre ne signifie pas coller à toutes ses attentes.

 

Le 20 décembre 2012 Chloé Plancoulaine, rubrique “Entre nous”, Phosphore, numéro de décembre 2012

Je m'inscris à la newsletter bimensuelle, c'est gratuit ! Voir un exemple

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

1273