Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

En famille

Rythmes scolaires : quels sont les avantages de la semaine de 5 jours pour les enfants ?

Le rapport de l’Académie nationale de médecine en 2010 et la Conférence nationale sur les rythmes scolaires le mettent en évidence : la semaine de 4 jours n’est pas adaptée aux jeunes écoliers ! Quels seraient les bénéfices d’une semaine de classe de 5 jours. Entretien avec Claire Leconte, professeur en psychologie de l'éducation.

 

VosQuestionsdeParents.com : Selon les spécialistes, la semaine de 4 jours ne convient pas aux enfants. 5 jours d’école, serait-ce forcément mieux ?

Claire Leconte : Oui, ce serait de toute façon un progrès. Voilà trente ans que le débat est sur le devant de la scène. La semaine de 4 jours est apparue dès 1991 à Lyon, lorsqu'une circulaire du ministère de l'Education a autorisé les calendriers dérogatoires. Puis elle a été généralisée.

Depuis les années 1990, on dispose donc de rapports montrant que cette organisation nuit aux enfants les plus en difficulté. Mais on continue à s'en tenir au point de vue des adultes. On a beaucoup de mal à considérer que l'enfant n'est pas un adulte miniature et qu'il a des besoins spécifiques.

VQDP : En primaire, quels sont les besoins de l’enfant ?

C.L. : En maternelle et en primaire, le rythme veille/sommeil est important. Il faut respecter des horaires de coucher réguliers, et non les décaler parce qu'il n'y a pas classe le lendemain.

Avant 7-8 ans, les enfants ne font pas la grasse matinée. Et lorsque c'est le cas, ces heures ne compensent pas le retard pris le soir, car ce n'est pas un sommeil équivalent.

Entre 1996 et 2008, les écoles lilloises ont adopté la semaine de 6 jours, avec quatre heures de cours le matin, du lundi au samedi, et des après-midi (sauf le mardi) consacrés aux activités périéducatives : sorties au musée, à la bibliothèque, ateliers magie, etc. D'après cette expérience, la régularité des rythmes scolaires engendre une régularité des rythmes veille/sommeil.

VQDP : Une meilleure régularité des rythmes de l’enfant serait-elle le principal bénéfice de la semaine de 5 jours ?

C.L. : Outre une meilleure régularité, la semaine de 5 jours permet d'étaler les apprentissages. Plus on les répartit dans le temps, meilleurs sont les acquis.

En 2008, le passage à la semaine de 4 jours a entraîné une massification des enseignements, d'autant que deux heures ont été supprimées de l'emploi du temps hebdomadaire. Résultat dans les classes : pour se concentrer sur les points fondamentaux du programme, on a eu tendance à supprimer tout ce qui relève de l'éveil.

Or, c'est justement dans des matières comme les arts plastiques ou le sport que certains élèves en difficulté pouvaient faire preuve de leurs compétences. De plus, tous les enfants ont besoin d'alterner des séquences où ils sont très concentrés avec des périodes où ils sont plus libres de leur créativité.

VQDP : Le cinquième jour d’école doit-il être le mercredi ou le samedi ?

C.L. : Entre le mercredi matin et le samedi matin, je privilégie toujours le samedi matin, qui laisse à l'enseignant une marge pour boucler son programme en fin de semaine et permet plus de rencontres entre parents et enseignants.

D'autre part, les longs week-ends entraînent une désynchronisation des horloges biologiques, ce qui a un impact sur le lundi, voire le mardi.

VQDP : Pourquoi, en préambule de votre livre, dites-vous qu’il “ne suffit pas de changer les emplois du temps pour que tout rentre dans l’ordre” ?

C.L. : Cela nécessite une réflexion de fond sur les contenus des activités scolaires, et ce que l'on va proposer aux enfants sur les temps libérés.

Il faut s'interroger aussi sur la durée des petites et des grandes vacances. L'hiver est une période difficile pour l'organisme. En 2012, les enfants ont repris l'école le 3 janvier, après deux réveillons. N'aurait-il pas été préférable d'ajouter une semaine à ce moment-là ?

On doit compléter la réflexion en se penchant sur les méthodes pédagogiques, le rôle des parents… Tous les adultes sont responsables de ce débat !

 

Le 24 mai 2012 Propos recueillis par Aurélie Djavadi

Je m'inscris à la newsletter bimensuelle, c'est gratuit ! Voir un exemple

A propos de Claire Leconte

Professeur de psychologie de l'éducation à l'université de Lille 3, Claire Leconte dirige le centre de formation des psychologues scolaires de Lille.

 

En 2011, elle a publié Des rythmes de vie aux rythmes scolaires - Quelle histoire ! (Presses universitaires du Septentrion).

En savoir plus sur les rythmes scolaires et suivre l’actualité de la réforme

Lire le rapport de l'Académie nationale de médecine sur l'aménagement du temps scolaire et la santé de l’enfant.

 

Retrouvez toute l'actualité sur la réforme des rythmes à l'école primaire sur le site education.gouv.fr

Vos commentaires

Proposer un sondage

Bulle Partager vos questions et réactions

signaler un abus signaler un abus

05/06/2012 - ,

Si tous les parents sont concernés par ce débat, pourquoi ne pas mettre en pla ce un sondage en deux temps sur le site où sont demandés 1) si l'on est favorables à la semaine de 5 jours et 2) si la semaine de 5 jours devait être mise en place, préfèrerions-nous que le mercredi ou le samedi matin soit choisi ?

Masquer

école

Bulle Partager vos questions et réactions

signaler un abus signaler un abus

16/06/2012 - ,

delphine,j ai 3 enfants dont 2 en primaire.moi je serais d accord pour l école ...

Voir la suite

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

1146