Notrefamille.com| Enfant.com| Familiscope.fr| Creafamille.be| Vosquestionsdeparents.fr| Phosphore.com| 1jour1actu.com

En famille

Peur du noir, peur des autres : comment rassurer votre enfant quand il est effrayé ?

Petites et grosses peurs font partie du quotidien de votre enfant, et marquent souvent des étapes importantes de son développement entre 3 et 6 ans. Explications et conseils de Nicole Prieur, psychothérapeute, pour aider votre tout-petit à les apprivoiser afin qu’elles ne l’empêchent pas d’avancer.

 

Votre enfant a peur du noir

Ce qui se passe dans sa tête

La plupart des enfants connaissent une période où ils ont peur du noir. Dans l'obscurité, le moindre petit bruit peut devenir inquiétant, les contours des meubles prennent des allures étranges : rien de tel pour alimenter l'imagination bouillonnante de votre tout-petit et voir des monstres partout !

Et pour peu qu'il soit perturbé par une mésaventure à l'école, un conflit avec un frère ou une sœur, un nouvel apprentissage qu'il a du mal à maîtriser, et ses angoisses seront exacerbées par le noir.

Comment l’aider ?

Cette peur-là étant très irrationnelle, des mots ne suffiront pas toujours à le rassurer. Essayez plutôt de vous appuyer sur son imagination positive : “Est-ce que tu crois que si l'on pose ton robot Hector sur ta table de nuit, cela pourrait t'aider à avoir moins peur ?” Écoutez ses suggestions et suivez-les.

S'il la réclame, il n'y a aucun inconvénient à utiliser une veilleuse. Dès qu'il sera moins soumis aux débordements imaginaires, vers 6 ans, il s'en passera de lui-même.

Votre enfant a peur des gens qu’il ne connaît pas

Ce qui se passe dans sa tête

Rien de plus normal que d'adopter une certaine prudence envers les inconnus : ne lui avez-vous pas appris à ne pas les écouter ou les suivre ? Mais certains enfants vont plus loin dans l'application de cette saine règle et se montrent rétifs à lier toute nouvelle connaissance. Peut-être avez-vous vous-même du mal à vous ouvrir aux autres et ne fait-il que reproduire votre attitude ?

Autre hypothèse : il ne maîtrise pas les codes pour entrer en relation, ne sait pas comment se comporter en présence de nouvelles têtes. Enfin, il est peut-être dans une période où l'exclusivité avec ses parents le comble et il ne souhaite pas être dérangé dans son cocon par des intrusions extérieures !

Comment l’aider ?

Votre enfant a surtout besoin que vous l'initiiez aux relations sociales. Il attend que vous l'aidiez en lui donnant chaque fois que c'est possible un petit mode d'emploi. Par exemple, quand une de vos amies vient pour la première fois à la maison, jouez la médiatrice : “Je crois que mon amie Sophie serait très contente que tu lui fasses un bisou, ou un joli dessin.”

Votre manière d'être vis-à-vis des autres va aussi l'influencer : si, pour vous, un inconnu est d'abord dangereux, les voisins ou les parents des petits copains surtout des envahisseurs casse-pieds, votre enfant aura raison de se méfier de quiconque !

 

Le 24 octobre 2011 Nicole Prieur, psychothérapeute, propos recueillis par Isabelle Gravillon, Pomme d'Api, cahier Parents, novembre 2011

Je m'inscris à la newsletter bimensuelle, c'est gratuit ! Voir un exemple

A propos de Nicole Prieur

Nicole Prieur

 

Nicole Prieur est psychothérapeute. Parmi les enfants qu'elle reçoit en consultation, certains viennent la voir justement parce qu'ils ne parviennent pas à dépasser certaines peurs. Elle les y aide ! 

 

Elle est l'auteur de Petits règlements de comptes en famille, éd. Albin Michel.

 

Votre recherche

Newsletter Cuisine

Recevez gratuitement, une fois par mois,
4 recettes de saison à faire avec vos enfants.


Voir un exemple

1025